Skip to main content

Amélioration de la qualité

Améliorer les soins prodigués aux personnes atteintes de troubles musculo-squelettiques


Un adulte sur trois est atteint de troubles musculo-squelettiques (TMS) – qui affectent les muscles, les os ou les articulations et causent des douleurs et des problèmes de mobilité.

Les gens attendent souvent des mois avant de pouvoir passer une IRM ou consulter un spécialiste en chirurgie, même si ce n'est pas la meilleure option pour eux.

Les preuves montrent aussi que ces attentes contribuent énormément aux problèmes de consommation d’opioïdes.

Cette page est votre source d'outils et de ressources fondés sur des données probantes pour appuyer la mise en place des Cliniques à accès rapide pour le traitement.


Cliniques à accès rapide pour le traitement : Prodiguer le bon traitement, plus rapidement

Il se crée des cliniques à accès rapide dans toute la province afin d’aider les personnes souffrant de troubles musculo-squelettiques, notamment de douleurs à la hanche, au genou et au bas du dos, à obtenir le bon traitement plus rapidement.

Pour en savoir plus sur l’initiative de mise en place des Cliniques à accès rapide pour le traitement, cliquer ici.


« Quoi de neuf »

Participer à la communauté de pratique sur les Cliniques à accès rapide pour le traitement sur Quorum.

Adhérer


Cliniques à accès rapide pour le traitement – Information et outils


Les données sur les temps d’attente récemment publiées montrent que les personnes atteintes de troubles musculo-squelettiques passent trop de temps à attendre des services, comme l'IRM, même si cela n'est peut-être pas la meilleure option pour elles.

L’Ontario élargit la mise en place des cliniques à accès rapide dans toute la province pour aider les personnes souffrant de douleur à la hanche, au genou et dans le bas du dos plus rapidement.

Les gens recevront les soins dont ils ont besoin plus rapidement, ce qui réduira les temps d'attente inutiles et permettra d'optimiser les ressources existantes.


Comment ça marche?

  • Les gens seront dirigés par un fournisseur de soins primaires vers une clinique à accès rapide, où ils seront examinés par un professionnel de la santé (généralement un physiothérapeute ou un chiropraticien).

  • Si la personne doit subir une intervention chirurgicale, on lui proposera le prochain rendez-vous disponible ou de prendre rendez-vous avec le chirurgien de son choix.

  • Si une intervention chirurgicale n’est pas nécessaire, un plan d'auto prise en charge sera établi par la patiente ou le patient et le praticien en soins avancés et le fournisseur de soins primaires assurera le suivi. La personne pourrait aussi bénéficier d'autres services de soutien en milieu communautaire.

  • On a consulté des leaders du secteur des soins musculo-squelettiques avant de mettre en œuvre des composantes normalisées de cette initiative. Ces chefs de file représentent diverses disciplines, dont la rhumatologie, les soins de réadaptation, la chirurgie orthopédique, les soins primaires, la médecine familiale et l'imagerie diagnostique, et comprennent des patientes et patients.

  • Votre réseau local d'intégration des services de santé (RLISS) a entrepris de mettre en œuvre ce modèle prouvé de soins des troubles musculo-squelettiques.


Réussite du programme pilote

Les centres d’évaluation et d’admission et le programme pilote de cliniques interprofessionnelles d’éducation et d’évaluation de la moelle épinière ont prouvé que le modèle de clinique à accès rapide bénéficie aussi bien aux patients qu’aux fournisseurs de soins.

  • Centres d’évaluation et d’admission – Ces centres rationalisent la prestation des soins fournis aux personnes atteintes d’arthrite à la hanche et au genou et appliquent des méthodes améliorées de gestion des listes d’attente en chirurgie, d’aiguillage et de communication avec les médecins de famille.

  • Programme de cliniques interprofessionnelles d’éducation et d’évaluation de la moelle épinière – Ce programme se spécialise dans la prise en charge et le traitement des douleurs lombaires. Il s’agit d’un modèle innovateur de soins partagés en amont visant à diminuer la prévalence de la douleur lombaire chronique ingérable et à réduire la prescription d’opioïdes.

    Le programme rationalise les méthodes de prestation des soins en réduisant les consultations non nécessaires en chirurgie et en imagerie diagnostique ainsi que les temps d’attente pour les rendez-vous avec des spécialistes.

    D’après les résultats du programme pilote, les personnes constatent que leurs symptômes s’améliorent, ont une meilleure compréhension de leurs troubles musculo-squelettiques et sont très satisfaits de leur consultation et expérience clinique.

Pour en savoir plus sur cette initiative, écrire à ARTIC@hqontario.ca.

Les cliniques à accès rapide bénéficient aux patients, aux fournisseurs de soins primaires et aux chirurgiens


Les patientes et patients :

  • bénéficieront d’une stratégie d’évaluation et de gestion de la clinique dans les quatre semaines.

  • bénéficieront d’une meilleure coordination des soins. Au besoin, la communication entre leur praticien en soins avancés et leur chirurgien sera plus rapide et plus fluide. Toutes les conclusions des évaluations et les stratégies de prise en charge seront communiquées à leur fournisseur de soins primaires.

  • seront éduqués au sujet de leurs condition.

  • recevront des outils d’auto prise en charge, au besoin.

  • auront l’option de voir le chirurgien prochainement disponible près de chez eux ou le chirurgien de leur choix, si une consultation est recommandée avec un chirurgien.


Les fournisseurs de soins primaires :

  • reçoivent une formation et une éducation en évaluation et prise en charge des troubles musculo-squelettiques.

  • ont un point de contact pour tous les patients et patientes recommandés et suivront des critères définis. Ce processus de prise en charge simplifié et rationalisé assurera que les gens reçoivent les soins dont ils ont besoin plus rapidement.

  • verront leurs patients bénéficier d’une meilleure coordination de leurs soins, dont des ressources supplémentaires au chapitre des aides et de l’éducation fournies, et de consultations en chirurgie plus rapidement, s’il y a lieu.


Les chirurgiens :

  • traiteront des cas plus appropriés, ce qui leur permettra de gérer leur pratique de manière plus prévisible.

Service d’admission centralisé

Les demandes de consultation passeront par un point of contact central dans chaque RLISS.

Les fournisseurs de soins primaires utiliseront des critères de recommandation précis et des formulaires de recommandation normalisés afin de savoir vers qui diriger la patiente ou le patient et quand, et l’information nécessaire.


Objectif du service d’admission centralisé :

  • Assurer un seul point of contact afin de diriger les patients vers un spécialiste.

  • Rationnaliser le processus d’admission afin de permettre aux patients de bénéficier d’évaluation en temps voulu (jusqu’à quatre semaines pour une évaluation avec un praticien en soins avancés) de consulter des spécialistes en chirurgie.

  • Tri d’admission fondé sur ces critères normalisés.

  • Diriger les patients vers le lieu d’évaluation approprié, compte tenu de leur adresse ou préférence.

  • Gérer les données locales sur les temps d’attente : chaque RLISS aura les données actuelles sur les temps d’attente pour chaque chirurgien et donnera aux patientes et patients la possibilité de choisir la prochaine date disponible ou le chirurgien ou hôpital qu’ils préfèrent pour leur intervention.

  • Permettre aux patientes et patients en chirurgie de choisir l’hôpital, le chirurgien ou le premier chirurgien disponible pour lequel l’attente est la moins longue.

  • Améliorer les pratiques de gestion des listes d’attente pour les chirurgiens et d’aiguillage.

  • Améliorer la communication avec les sources de recommandation (p. ex., médecins généralistes et spécialistes).

Pour en savoir plus, contacter le service d’admission centralisé de votre RLISS responsable des cliniques à accès rapide.

Évaluation et prise en charge de l’arthrite du genou et de la hanche :

  • Le praticien en soins avancés effectuera un examen complet de l’état et des antécédents du patient, une évaluation fonctionnelle et une imagerie diagnostique reposant sur des critères normalisés. Les données probantes montrent que les évaluations des fournisseurs de soins avancés sont comparables à celles des chirurgiens en termes d'exactitude diagnostique, d'efficacité du traitement et de satisfaction des patients.

  • Les patientes et patients recevront des recommandations et un plan de soins individualisés. Les résultats de l'évaluation et les recommandations seront communiqués au fournisseur de soins primaires. Des réévaluations par les praticiens en soins avancés sont disponibles afin que les patients et leurs fournisseurs de soins primaires bénéficient d'un soutien continu.

  • Les chirurgiens recevront des références plus appropriées, ce qui permettra une gestion plus prévisible de la pratique et du temps passé avec les patients en chirurgie.


Une évaluation de ce modèle de soins dans sept des 14 RLISS de l'Ontario montre ce qui suit :

  • Dans l'ensemble, les patients et les fournisseurs de soins sont très satisfaits. Les patients se déclarent satisfaits du laps de temps dans lequel ils font l’objet d'une consultation complète, des stratégies de prise en charge subséquentes de leur état et des renseignements qui leur sont fournis pour les préparer aux discussions avec leur chirurgien.

  • Les chirurgiens apprécient le rôle du praticien en soins avancés et se fient à ses évaluations, ce qui leur permet de passer moins de temps à évaluer des patients qui n’ont pas besoin d’une intervention chirurgicale.

  • Les sept RLISS qui ont mis en œuvre ce modèle de soins concerté ont constaté une amélioration au chapitre des temps d'attente pour les arthroplasties de la hanche et du genou.

Si vous êtes fournisseur de soins, veuillez consulter le site Web de votre RLISS pour connaître la marche à suivre pour les personnes qui ont de l’arthrite à la hanche ou au genou.


Ressources supplémentaires pour le traitement de l’arthrite :

  1. La norme de qualité relative à l’arthrose porte sur les soins fournis aux adultes de 18 ans et plus pour lesquels un diagnostic d’arthrose est confirmé ou suspecté. Elle englobe tous les milieux et fournisseurs de soins.

  2. Manuel intitulé Quality-Based Procedures: Clinical Handbook for Primary Hip and Knee Replacement

  3. Alliance de l’arthrite du Canada, Centre for Effective Practice et Collège des médecins de famille du Canada : Outil sur l’arthrose à l’intention des fournisseurs de soins primaires qui traitent des patientes et patients souffrant de douleurs articulaires nouvelles ou récurrentes dues à l’arthrose de la hanche et du genou.

  4. Bone and Joint Canada—Arthrose.

Évaluation et prise en charge des douleurs lombaires

Programme de cliniques interprofessionnelles d’éducation et d’évaluation de la moelle épinière – les personnes qui participent à ce programme bénéficient font l’objet d’une évaluation accélérée de leurs douleurs lombaires, sont informées au sujet de leur état et reçoivent un plan d’auto prise en charge fondé sur des preuves.


Ce modèle de soins :

  • est mis en œuvre à Toronto, Hamilton et Thunder Bay depuis 2012;

  • a depuis réussi à réduire de plus de 30 % le recours à l’IRM dans les cliniques interprofessionnelles d’éducation et d’évaluation de la moelle épinière;

  • réduit considérablement le risque de douleurs chroniques;

  • se traduit par des taux de satisfaction extrêmement élevés chez les patientes et patients (99 %) et les fournisseurs de soins primaires (97 %).

Le programme de cliniques interprofessionnelles d’éducation et d’évaluation de la moelle épinière est actuellement mis en œuvre partout en Ontario dans le cadre des Cliniques à accès rapide pour le traitement.

Pour en savoir plus sur ce programme, rendez-vous à www.isaec.org.

Au fur et à mesure que le modèle de soins des Cliniques à accès rapide pour le traitement prend de la maturité dans chaque région, d’autres traitements des troubles musculo-squelettiques qui ont fait leurs preuves seront inclus dans ce programme.

Le programme ARTIC appuie le traitement des troubles musculo-squelettiques en Ontario :

  1. en collaborant avec le ministère de la Santé et des Soins de longue durée afin d’appuyer la mise en œuvre des cliniques à accès rapide pour le traitement des troubles musculo-squelettiques partout en Ontario.

  2. en collaborant avec des responsables cliniques de la province, les équipes responsables de la mise en œuvre des projets régionaux et les RLISS afin d’appuyer cette initiative à l’aide du modèle prouvé ARTIC.

Cliquer ici pour en savoir plus sur les initiatives financées par le programme ARTIC.

ARTIC (adopter la recherche pour améliorer les soins) est un programme administré par Qualité des services de santé Ontario et le Council of Academic Hospitals of Ontario afin d'accélérer le déploiement de soins qui ont fait leurs preuves à l'échelle de la province.

Pour en savoir plus sur le déploiement de cet excellent programme, écrivez à ARTIC@hqontario.ca.

Communauté de pratique

Adhérer à la communauté des cliniques à accès rapide pour le traitement. Apprenez, partagez et innovez avec d’autres qui mettent en place des cliniques à accès rapide pour le traitement en Ontario.


Adhérer




Normes de qualité

Les normes de qualité décrivent ce en quoi consistent des soins de qualité fondés sur des données exemplaires pour le personnel clinique et les patientes et patients. De nouvelles normes de qualité relatives à l’arthrose et aux douleurs lombaires seront bientôt publiées.

Les normes de qualité concernant la prescription d’opioïde pour les douleurs aiguës et prescription d’opioïdes pour les douleurs chroniques sont maintenant disponibles.

Pour en savoir plus
Logo de normes de qualité

Temps d’attente pour les chirurgies et interventions

Les temps d’attente sont des mesures importantes qui permettent de déterminer la rapidité à laquelle on peut accéder aux soins. Information sur les temps d’attentes pour les arthroplasties de la hanche et du genou et les IRM.

Pour en savoir plus
Infermière s’occupant d’une patiente dans la salle d’attente.

Programme ARTIC (Adopter la recherche pour améliorer les soins)

Le programme ARTIC (Adopter la recherche pour améliorer les soins) accélère le déploiement de soins qui ont fait leurs preuves.

Pour en savoir plus
Logo d'artic

Nos partenaires

Qualité des services de santé Ontario souhaite remercier tous ses partenaires qui ont si généreusement partagé leurs connaissances en matière de traitement des troubles musculo-squelettiques.

Logo : Les réseaux locaux d’intégration des services de santé Logo :  Ministère de la santé et des soins de longue durée de l'Ontario Logo : Council of Academic Hospitals of Ontario

Aidez-nous à améliorer le système de santé pour tous les Ontariens

Participez à notre programme de consultation des patients, des familles et du public

Les patients, les familles et le public jouent un rôle essentiel dans le processus d’amélioration de la qualité des soins de santé

Homme souriant

Abonnez-vous à notre bulletin

La qualité des soins pour tous les Ontariens vous tient à cœur? Tenez-vous au courant de nos nouveaux programmes, rapports et infos

Sign Up for our Newsletter