Skip to main content

Amélioration de la qualité

Foire aux questions

Qualité des services de santé Ontario enverra au PDG de chaque hôpital son rapport personnalisé par courriel. Pour recevoir votre rapport, ajoutez hospitalreport@hqontario.ca à votre carnet d'adresses.

L’information contenue dans le rapport pourrait intéresser les médecins et les autres personnes qui ont un rôle important à jouer dans les soins préopératoires, notamment le chirurgien en chef et l’anesthésiste, et d’autres membres du comité consultatif médical et responsables du processus d'aide à la décision.

Le premier rapport de la série de rapports sur le rendement des hôpitaux porte sur les indicateurs de Choisir avec soins. Ce rapport fournira aux hôpitaux des données sur leur propre rendement par rapport aux autres hôpitaux de la province en ce qui a trait à l’utilisation de l’électrocardiogramme préopératoire (ECG) et à la radiographie du thorax pour les chirurgies à faible risque, telles que les endoscopies et chirurgies ophtalmologiques, et d’autres interventions chirurgicales à faible risque. Cette série d’indicateurs est une priorité pour le secteur hospitalier.

Un tableau Excel contenant les taux bruts des indicateurs concernant tous les hôpitaux sera disponible le 21 septembre 2016 . Qualité des services de santé Ontario enverra ce deuxième rapport par courriel.

Inclure ces indicateurs dans votre plan d’amélioration de la qualité n’est pas obligatoire. Toutefois, si votre organisme juge, après examen des données comprises dans le rapport, que réduire le nombre d’examens de routine préopératoires pour les interventions à faible risque est un domaine à améliorer, il pourra les inclure dans le plan.

Oui, un nouveau rapport contenant des données mises à jour jusqu’à l’exercice 2015-2016 sera disponible pendant l’hiver 2017.

Il existe une liste détaillée d’interventions « à faible risque » et bien que cette liste ne soit pas officielle, les incluses dans le rapport sont conformes à la définition générale des interventions « à faible risque » décrites dans la recherche1 et les lignes directrices relatives aux examens cardiaques préopératoires.2,3 La plupart de ces interventions sont très peu invasives et réalisées en soins externes, comme, par exemple, les arthroplasties de la hanche ou du genou et les opérations d’une hernie. Consultez l’Annexe technique en ligne à www.hqontario.ca/Rapports-des-hôpitaux pour avoir la liste complète des codes des interventions chirurgicales.

Ce rapport vise les personnes âgées de 18 ans et plus qui ont subi une intervention chirurgicale non urgente à faible risque, par exemple, une endoscopie, une chirurgie ophtalmologique, ou une autre intervention à faible risque dans une clinique de soins externes de jour ou dans un hôpital de soins actifs.

Les sources de données utilisées dans le rapport comprennent la base de données sur les congés des patients (BDCP) et le Système national d’information sur les soins ambulatoires (SNISA) de l'Institut canadien d'information sur la santé (ICIS), la base de données sur les demandes de règlement du Régime d'assurance-santé de l'Ontario (OHIP) (relatives aux services de médecin), ainsi que la Base de données sur les personnes inscrites (BDPI). Les données sont fournies par l’Institut de recherche sur les services de santé (IRSS).

Pour les besoins de ce rapport, il s’agit des examens (c.-à-d. ECG et radiographies du thorax) réalisés pendant les 60 jours qui précèdent l’intervention chirurgicale. Il est possible que certains examens réalisés au cours de cette période aient été prescrits pour des raisons non associées à l’intervention chirurgicale à faible risque prévue. Toutefois, cette période est généralement acceptée par les hôpitaux pour les examens préopératoires et a été prise en compte lors d’études précédentes.1, 2, 4 Pour plus de détails sur les indicateurs, consultez l’Annexe technique disponible en ligne à www.hqontario.ca/Rapports-des-hôpitaux.

Votre hôpital ne doit pas viser un taux de zéro pour ces examens. Dans certains cas, ces examens sont nécessaires et la personne peut bénéficier des données cliniques en découlant. Bien qu’il ne soit pas possible d’établir la pertinence et le taux optimal de l’examen préopératoire à l’aide des données administratives en raison du peu de données dont on dispose, les écarts considérables entre établissements indiquent qu’il est possible de normaliser et d’améliorer la qualité à cet égard.

Selon une étude récente, l’endroit de l’intervention est un facteur plus important pour les examens préalables aux interventions à faible risque que la plupart des caractéristiques cliniques 1. alors que l’âge, le type d’intervention, les consultations préopératoires concurrentes et l’établissement où l’examen est effectué sont des facteurs importants; les comorbidités comptent peu.1

Le rapport contient des taux bruts. Le but est de vous fournir des données sur le rendement des hôpitaux et d’appuyer vos efforts visant à améliorer la qualité dans votre établissement. Les taux bruts font qu’il est plus facile d’observer comment vos efforts d’amélioration de la qualité influent sur votre rendement au fil du temps.

Les ensembles de petite taille (entre une et cinq observations) sont supprimés afin de respecter la politique de confidentialité établie par l’Institut de recherche en services de santé (fournisseur de données). Nous procédons ainsi afin de prévenir la divulgation résiduelle de données identifiables. Dans le rapport, le symbole « † » est utilisé pour indiquer les suppressions dans votre hôpital. Le symbole « § » a été utilisé si votre établissement n’a réalisé aucune des interventions chirurgicales sélectionnées au cours de la période visée par le rapport.

La section du rapport sur les idées de changement décrit une méthode d’amélioration détaillée. Cette section suit une méthode d’amélioration de la qualité et présente des exemples de trousses créées pour améliorer le dépistage et les services préopératoires. Ces ressources sont conformes à celles de la campagne Choisir avec soins.

Les idées de changement présentées dans le rapport ont été développées dans le cadre d’un examen rigoureux de la littérature, d’une analyse environnementale, de consultations, de groupes de discussion composés de professionnelles et de professionnels de la santé, et d’un comité d’experts. Des spécialistes de l’amélioration de la qualité et des experts cliniques ont travaillé ensemble et peaufiné des idées de changement pour mettre au point une méthode d’amélioration détaillée.

Qualité des services de santé Ontario réunira des hôpitaux homologues pour partager des méthodes et expériences sur la façon d’améliorer les examens préopératoires. Ces rencontres seront étayées par des webinaires et conférences – consultez le calendrier pour connaître les dates et les conférencières et conférenciers.

Vous pouvez consulter l’Annexe technique qui contient une méthodologie plus détaillée et une analyse de l’interprétation des données en visitant www.hqontario.ca/Rapports-des-hôpitaux. Vous pouvez aussi envoyer un courriel à hospitalreport@hqontario.ca


Bibliographie

1 Kirkham KR, Wijeysundera DN, Pendrith C, Ng R, Tu JV, Laupacis A, et al. Preoperative testing before low-risk surgical procedures. CMAJ. 2015; 187(11): E349–E358.
2 Fleisher LA, Beckman JA, Brown KA, Calkins H, Chaikof EL, Fleischmann KE, et al. ACC/AHA 2007 guidelines on perioperative cardiovascular evaluation and care for noncardiac surgery: a report of the American College of Cardiology/American Heart Association Task Force on Practice Guidelines (Writing Committee to Revise the 2002 Guidelines on Perioperative Cardiovascular Evaluation for Noncardiac Surgery) developed in collaboration with the American Society of Echocardiography, American Society of Nuclear Cardiology, Heart Rhythm Society, Society of Cardiovascular Anesthesiologists, Society for Cardiovascular Angiography and Interventions, Society for Vascular Medicine and Biology, and Society for Vascular Surgery. J Am Coll Cardiol. 2007 Oct 23; 50(17): e159-242.
3 Fleisher LA, Fleischmann KE, Auerbach AD, Barnason SA, Beckman JA, Bozkurt B. et al. 2014 ACC/AHA Guideline on Perioperative Cardiovascular Evaluation and Management of Patients Undergoing Noncardiac Surgery: A Report of the American College of Cardiology/American Heart Association Task Force on Practice Guidelines. J Am Coll Cardiol. 2014; 64(22): e77-e137.
4 Bugar JM, Ghali WA, Lemaire JB, Quan H. Canadian Perioperative Research Network. Utilization of a preoperative assessment clinic in a tertiary care centre. Clin Invest Med 2002; 25: 11-8.

Aidez-nous à améliorer le système de santé pour tous les Ontariens

Participez à notre programme de consultation des patients, des familles et du public

Les patients, les familles et le public jouent un rôle essentiel dans le processus d’amélioration de la qualité des soins de santé

Claude Lurette et Kowsiya Vijayartnam, coprésidents du Conseil consultatif des patients, des familles et des personnes soignantes de Qualité des services de santé Ontario

Abonnez-vous à notre bulletin

La qualité des soins pour tous les Ontariens vous tient à cœur? Tenez-vous au courant de nos nouveaux programmes, rapports et infos

Sign Up for our Newsletter