Skip to main content

Améliorer les soins grâce aux données probantes

Surveillance continue de la glycémie chez les patients atteints de diabète


Recommandation du Comité consultatif ontarien des technologies de la santé

La surveillance continue de la glycémie combinée à l'autosurveillance glycémique n'est pas recommandée pour la prise en charge du diabète insulinodépendant.

Lisez le rapport de la recommandation du CCOTS en entier



Le diabète est une affection chronique qui affecte la capacité du corps à produire de l'insuline, une hormone qui régule la quantité de glucose (sucre) provenant des aliments que le corps peut absorber. Les personnes atteintes du diabète insulinodépendant doivent suivre une insulinothérapie, au moyen d'injections ou d'une pompe, afin de remplacer l'insuline que leur corps ne produit pas. Elles doivent contrôler leur glycémie attentivement plusieurs fois par jour. Habituellement, elles utilisent un appareil qui pique la peau, prélève une goutte de sang et mesure la glycémie.


Examen de la surveillance continue de la glycémie chez les patients atteints de diabète par Qualité des services de santé Ontario

La surveillance continue de la glycémie est une nouvelle façon de surveiller la glycémie. Elle se fait au moyen d'un appareil relié au corps. Cet appareil insère une fine aiguille tout juste sous la peau, vérifie la glycémie toutes les quelques secondes et transmet une lecture toutes les quelques minutes. Il est considéré comme un autre outil que certaines personnes peuvent utiliser pour surveiller leur glycémie, mais ne remplace pas la méthode conventionnelle.


Surveillance continue de la glycémie chez les patients atteints de diabète : analyse fondée sur les données probantes (PDF)
juillet 2011


L’utilisation de ce site et l’interprétation de l’information ci-incluse sont assujetties d’importantes modalités et conditions. L’utilisation de ce site et de cette information est strictement interdite si ces modalités et conditions ne sont pas respectées.


Le Ministère de la Santé et des Soins de longue durée a accepté cette recommandation.

Le Ministère de la Santé et des Soins de longue durée a fourni la réponse suivante: Pour appuyer l’autosurveillance de la glycémie, le Programme de médicaments de l’Ontario offre une couverture pour les bandes réactives pour glycémie selon la méthode de traitement d’un patient, ce qui s’harmonise avec les lignes directrices publiées par l’Association canadienne du diabète. De plus amples renseignements sont disponibles ici. En août 2013, le programme PMO a limité le nombre de bandes réactives pour glycémie qu'il rembourse aux patients souffrant de diabète, en fonction de la catégorie de traitement. Cette décision a été fondée sur des recherches cliniques publiées démontrant que l'utilisation de bandes réactives pour glycémie a peu de bénéfice clinique chez les patients qui ne s'administrent pas d'insuline. Ces modifications sont en harmonie avec les recommandations de l'Association canadienne du diabète (ACD), qui privilégient des pratiques de contrôle adéquates pour des résultats optimaux chez les patients. Selon un rapport publié en novembre 2016 par l'Ontario Drug Policy Research Network (ODPRN), ces changements ont permis une économie à hauteur de 24 millions de dollars en 2013-2014, sans que cela ait de répercussions négatives pour les patients.




Évaluation des technologies de la santé à Qualité des services de santé Ontario

Dans le cadre de notre principale fonction qui vise à promouvoir des soins de santé appuyés par les meilleures données probantes disponibles, nous utilisons des méthodes scientifiques établies pour analyser les données probantes pour une vaste gamme d'interventions en santé, notamment des tests diagnostiques, des appareils médicaux, des procédures interventionnelles et des interventions chirurgicales, des programmes de soins de santé et des modèles de soins. Ces analyses peuvent être éclairées et complétées par les commentaires d'un éventail de personnes, y compris des patients et des experts cliniciens, et servent de fondement au Comité consultatif ontarien des technologies de la santé pour formuler des recommandations visant à établir si les interventions du domaine des soins de santé devraient être financées par les fonds publics. L'ébauche des recommandations est publiée sur notre site Web aux fins de rétroaction. Le conseil d'administration de Qualité des services de santé Ontario approuve les recommandations définitives, qui sont ensuite partagées avec le ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l'Ontario. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter nos pages concernant l'amélioration des soins grâce aux données probantes.


RECEVOIR UNE NOTIFICATION LORSQUE NOS ÉBAUCHES DE RECOMMANDATIONS SONT ACCESSIBLES POUR SOUMETTRE VOS COMMENTAIRES

Inscrivez-vous à notre bulletin de nouvelles pour recevoir des notifications mensuelles lorsque nos ébauches de recommandations sont accessibles afin de soumettre vos commentaires

Inscrivez à notre bulletin

Aidez-nous à améliorer le système de santé pour tous les Ontariens

Participez à notre programme de consultation des patients, des familles et du public

Les patients, les familles et le public jouent un rôle essentiel dans le processus d’amélioration de la qualité des soins de santé

Claude Lurette et Kowsiya Vijayartnam, coprésidents du Conseil consultatif des patients, des familles et des personnes soignantes de Qualité des services de santé Ontario

Abonnez-vous à notre bulletin

La qualité des soins pour tous les Ontariens vous tient à cœur? Tenez-vous au courant de nos nouveaux programmes, rapports et infos

Sign Up for our Newsletter