Skip to main content

Améliorer les soins grâce aux données probantes

Ménorragie

Soins aux adultes et aux adolescentes en âge de procréer

Cliquez ci-dessous pour voir une liste de brefs énoncés de qualité et déroulez la page pour plus de détails.


Les normes de qualité sont un ensemble d'énoncés consis conçus pour aides les professionelles et professionels de la santé à savoir facilement et rapidement quels soins ils doivent fournir, compte tenu des meilleures preuves qui soient.

Consultez ci-dessous les énoncés de qualité et cliquez pour en savoir plus.


Énoncé de qualité 1 : Évaluation initiale complète
Il faut relever en détail les antécédents des patientes présentant des symptômes de ménorragies et procéder à un examen gynécologique, un bilan sanguin complet et un test de grossesse (si une grossesse est possible) au cours de l’évaluation initiale.


Énoncé de qualité 2 : Prise de décisions partagée
Les patientes ayant des ménorragies obtiennent des renseignements sur toutes les options de traitement possibles et sont soutenues dans leur prise de décision éclairée à propos des traitements les plus appropriés pour elles, selon leurs valeurs, leurs préférences et leurs objectifs, y compris leur désir de demeurer fertiles.


Énoncé de qualité 3 : Traitements pharmacologiques
On offre aux patientes ayant des ménorragies le choix entre un traitement pharmacologique hormonal ou non hormonal.


Énoncé de qualité 4 : Biopsie de l’endomètre
Les patientes ayant des ménorragies qui présentent des facteurs de risque de cancer de l’endomètre ou d’hyperplasie endométriale se voient offrir une biopsie de l’endomètre.


Énoncé de qualité 5 : Échographie
Les patientes ayant des ménorragies qui sont soupçonnées de présenter des anomalies structurelles à la suite d’un examen pelvien ou qui ont essayé un traitement pharmacologique, mais qui n’ont pas noté d’amélioration importante de leurs symptômes, se voient offrir une échographie de leur utérus.


Énoncé de qualité 6 : Aiguillage vers un gynécologue
On doit offrir une évaluation initiale complète et des traitements pharmacologiques aux patientes ayant des ménorragies avant de les aiguiller vers un gynécologue. Une fois aiguillées, les patientes doivent être vues par un gynécologue dans les 3 mois.


Énoncé de qualité 7 : Ablation de l’endomètre
On offre aux patientes ayant des ménorragies qui ne souhaitent pas préserver leur fertilité l’ablation de l’endomètre. En l’absence d’anomalies structurelles, les patientes ont accès aux techniques d’ablation de l’endomètre non résectoscopiques.


Énoncé de qualité 8 : Ménorragies aiguës
Les patientes qui présentent des ménorragies non contrôlées bénéficient d’interventions permettant d’arrêter les saignements, de thérapies visant à corriger rapidement l’anémie grave et d’un rendez-vous de suivi en soins externes avec un professionnel de la santé durant ou immédiatement après leurs prochaines menstruations (environ 4 semaines).


Énoncé de qualité 9 : Dilatation et curetage
On ne fait pas de dilatation et de curetage aux patientes ayant des ménorragies, sauf si elles présentent des saignements non contrôlés aigus et que le traitement médical est inefficace ou contre-indiqué.


Énoncé de qualité 10 : Offrir l’hystérectomie
Les patientes qui présentent des ménorragies se font offrir une hystérectomie uniquement après une discussion consignée au dossier des autres options de traitement ou après l’échec d’autres traitements.


Énoncé de qualité 11 : Hystérectomie moins effractive
Les patientes ayant des ménorragies qui décident de subir une hystérectomie, optent pour la technique la moins effractive possible.


Énoncé de qualité 12 : Traitement des fibromes causant des ménorragies
On offre aux patientes ayant des ménorragies causées par des fibromes l’embolisation de l’artère utérine, la myomectomie et l’hystérectomie comme options de traitement.


Énoncé de qualité 13 : Troubles du saignement chez les adolescentes
Les adolescentes ayant des ménorragies font l’objet d’un dépistage des risques des troubles du saignement héréditaire à l’aide d’un outil d’évaluation structuré.


Énoncé de qualité 14 : Traitement de l’anémie et de la carence en fer
Les patientes ayant des ménorragies qui ont reçu un diagnostic d’anémie ou de carence en fer sont traitées avec l’administration de fer par voie orale et (ou) intraveineuse.

Sommaire

Cette norme de qualité porte sur les soins destinés aux personnes en âge de procréer qui présentent des ménorragies, quelle qu’en soit la cause sous-jacente. Cette norme de qualité traite des ménorragies aiguës et chroniques et s’applique à tous les milieux de soins. Elle ne s’applique pas aux personnes qui présentent des saignements non menstruels ou des ménorragies survenant dans les 3 mois suivant une grossesse, une fausse couche ou un avortement.


Cette norme de qualité comprend 14 énoncés de qualité traitant de domaines que le Comité consultatif sur la norme de qualité relative aux ménorragies de Qualité des services de santé Ontario a établis comme présentant un potentiel d’amélioration élevé dans la façon dont les soins pour les ménorragies sont actuellement offerts en Ontario. Cette norme de qualité vise les adultes et les adolescentes en âge de procréer qui présentent des ménorragies aiguës ou chroniques dans n’importe quel milieu de soins, quelle que soit la cause sous-jacente du saignement. Toutefois, elle ne traite pas de la prise en charge du cancer ou de l’endométriose une fois ces maladies diagnostiquées. Cette norme de qualité ne vise pas les personnes qui sont enceintes ou ménopausées ni celles qui ont accouché, fait une fausse couche ou eu un avortement au cours des 3 derniers mois.

Dans la présente norme de la qualité, nous considérons qu’une ménorragie signifie une perte sanguine excessive qui affecte la qualité de vie des personnes sur le plan physique, social, émotionnel ou matériel. Cette perte sanguine peut se produire seule ou en combinaison avec d’autres symptômes.

Les ménorragies touchent 30 % des femmes en âge de procréer. Cette maladie peut s’avérer débilitante et persistante et elle peut éventuellement avoir une incidence négative sur la qualité de vie d’une personne. La fatigue attribuable à une anémie ferriprive et les inquiétudes relatives aux saignements peuvent amener les personnes à s’absenter du travail ou à éviter les activités sociales qu’elles aimaient auparavant. Les rares complications associées aux ménorragies incluent le choc hypovolémique, l’accident ischémique cérébral aigu, la rétinopathie et la thrombose du sinus veineux.

La qualité des soins prodigués pour les ménorragies varie dans l’ensemble de l’Ontario. Par exemple, le taux ajusté selon l’âge d’hystérectomies réalisées sur des personnes aux prises avec des ménorragies varie plus de 10 fois à travers les 14 réseaux locaux d’intégration des services de santé (RLISS) (données de 2013/2014 de la Base de données sur les congés des patients et du Système national d’information sur les soins ambulatoires). Cela suggère que les patientes ont un accès inéquitable aux diverses options de traitements médicaux et chirurgicaux pour les ménorragies. En revanche, il n’y a qu’un petit écart dans l’ensemble des RLISS en ce qui a trait aux taux ajustés selon l’âge des hystérectomies pratiquées dans les cas de cancer et de prolapsus utérins.

En se fondant sur les données probantes et le consensus des experts, les 14 énoncés de qualité qui composent la présente norme fournissent une orientation en matière de soins de qualité supérieure, accompagnée d’indicateurs visant à aider les professionnels de la santé et les organismes de soins de santé à mesurer la qualité des soins qu’ils prodiguent.

Le fait d’aider les patientes à participer activement à la prise de décision au sujet de leurs choix de traitement est également un point sur lequel cette norme de qualité met l’accent. Il n’existe aucun « meilleur traitement » unique pouvant s’appliquer à tous les cas de ménorragies. Le traitement le plus approprié pour une patiente dépend de facteurs personnels, comme la cause des ménorragies et leur incidence sur la qualité de vie de la patiente, les autres problèmes de santé et le désir de demeurer fertile de la patiente, ainsi que le coût du traitement.

Cette norme de qualité repose sur les principes de respect et d’équité. Les personnes ayant des ménorragies devraient recevoir des services qui sont respectueux de leurs droits et de leur dignité et qui favorisent l’autodétermination.

Les personnes atteintes de ménorragies devraient recevoir des services qui sont respectueux de leur identité sexuelle, de leur orientation sexuelle, de leur statut socio-économique, de leur logement, de leur âge, de leurs antécédents (y compris les antécédents culturels, ethniques et religieux déclarés) et de leur invalidité.

Un système de santé de qualité supérieure fournit une accessibilité, une expérience et des résultats adéquats pour tous les Ontariens, peu importe où ils vivent, ce qu’ils possèdent ou qui ils sont.

Un nombre limité d’objectifs globaux sont définis pour cette norme de qualité; ces objectifs ont été associés aux indicateurs de rendement de manière à mesurer la réussite de cette norme de qualité dans son ensemble.

  • Pourcentage des patientes ayant des ménorragies qui se sont dites satisfaites de la maîtrise de leurs symptômes

  • Pourcentage des patientes ayant des ménorragies qui ont déclaré que leur professionnel de la santé les fait toujours ou souvent participer à la prise de décisions au sujet de leurs soins et de leur traitement

  • Pourcentage des patientes qui présentent des ménorragies qui ont eu des consultations non prévues aux urgences pour des ménorragies

  • Taux d’hystérectomie chez les patientes atteintes de ménorragies, selon les RLISS (pour mettre en évidence l’écart régional dans l’utilisation de ce traitement)

En outre, chaque énoncé de qualité de cette norme de qualité est accompagné d’un ou de plusieurs indicateurs de manière à mesurer la réussite de la mise en œuvre des énoncés.

Les ménorragies touchent 30 % des femmes en âge de procréer. Cette maladie peut s'avérer débilitante et persistante et elle peut éventuellement avoir une incidence négative sur la qualité de vie d'une personne. La fatigue attribuable à une anémie ferriprive et les inquiétudes relatives aux saignements peuvent amener les personnes à s'absenter du travail ou à éviter les activités sociales qu'elles aimaient auparavant.

La qualité des soins prodigués pour les ménorragies varie dans l'ensemble de l'Ontario. Les données suggèrent que le taux ajusté selon l'âge d'hystérectomies réalisées sur des personnes aux prises avec des ménorragies varie plus de 10 fois à travers les 14 réseaux locaux d'intégration des services de santé (RLISS)1. Cela peut être attribuable à la variabilité dans la pratique causée par un accès inéquitable aux diverses options de traitements médicaux et chirurgicaux pour les ménorragies, ou aux différences au niveau de la formation et de l'expérience des chirurgiens et de la familiarité de ces derniers avec de nouvelles procédures et options médicales utilisées pour traiter les ménorragies. C'est pourquoi Qualité des services de santé Ontario a créé une norme de qualité sur le saignement menstruel abondant afin d'informer les cliniciens, les organismes et les patientes sur ce que devraient être les caractéristiques de soins de santé de haute qualité destinés aux personnes atteintes de cette affection.

Figure 1

graph



1Données de 2013-2014 de la base de données sur les congés des patients et du Système national d'information sur les soins ambulatoires.

« On m'a conseillé à différentes occasions de subir une échographie (même si je n'avais pas eu un examen physique récent) afin de déterminer la cause de ma ménorragie. Plusieurs des discussions que j'ai eues avec des fournisseurs de soins avaient trait à des résultats d'échographie. Pour me débarrasser des symptômes, on m'a offert des médicaments, mais je ne voulais pas les prendre et je voulais savoir pourquoi j'avais besoin de médicaments, alors que nous ne connaissions même pas la cause de ma ménorragie. L'énoncé portant sur le partage du processus décisionnel est très important. Les fournisseurs veulent traiter les symptômes et les patientes veulent comprendre ce qui se passe, se faire offrir diverses options et participer aux décisions portant sur les procédures de diagnostic et sur leur traitement. J'espère que cet ensemble de normes de qualité favorisera une dynamique où les médecins travaillent avec les patientes sur le plan des options de traitement et normalisent leurs pratiques de manière systématique ».

Magdalena Turlejski, membre du Comité consultatif sur la norme de qualité sur le saignement menstruel abondantr

Norme de qualité sur le saignement menstruel abondant – citation d'un fournisseur

« Actuellement, j'ai l'impression que toutes les connaissances et tous les renseignements portant sur la façon de fournir des soins aux patientes souffrant de ménorragie demeurent confinés dans des silos. Par exemple, dans le service des urgences, un cas de ménorragie peut être considéré d'une certaine manière alors qu'il sera considéré autrement chez des gynécologues. Les fournisseurs de soins doivent mieux s'interconnecter. Voilà pourquoi cette norme de qualité sur le saignement menstruel abondant sera utile. Elle permettra de créer un « continuum » et rassemblera les fournisseurs, nous aidant à mieux comprendre le rôle de chacun dans le processus de soins. Elle encouragera les fournisseurs à suivre une démarche commune dans la prestation de soins aux patientes et contribuera à définir les attentes en matière de soins lorsque nous aiguillons des patientes vers des collègues et des spécialistes. De plus, j'espère que la norme aidera les femmes à comprendre ce que l'on peut faire pour elles. »

Dre Mary Johnston, membre du Comité consultatif sur le saignement menstruel abondant

Cette norme de la qualité a été réalisée en septembre 2017.

Pour obtenir de plus amples renseignements, envoyez un courriel à l'adresse QualityStandards@HQOntario.ca.

Aidez-nous à améliorer le système de santé pour tous les Ontariens

Participez à notre programme de consultation des patients, des familles et du public

Les patients, les familles et le public jouent un rôle essentiel dans le processus d’amélioration de la qualité des soins de santé

Claude Lurette et Kowsiya Vijayartnam, coprésidents du Conseil consultatif des patients, des familles et des personnes soignantes de Qualité des services de santé Ontario

Abonnez-vous à notre bulletin

La qualité des soins pour tous les Ontariens vous tient à cœur? Tenez-vous au courant de nos nouveaux programmes, rapports et infos

Sign Up for our Newsletter