Skip to main content
Back

Blogue

Anonym

Importance des plans d’amélioration de la qualité

Il est désormais possible de consulter les plans d’amélioration de la qualité 2016-2017 soumis récemment – tous font état de l’engagement des organismes envers la qualité.

Améliorer la qualité des soins de santé nécessite des efforts délibérés. C’est un travail exigeant auquel doivent participer des personnes et des équipes, qui comprennent des patientes et patients. L’Ontario devrait s’enorgueillir du fait que la province déploie le plus d’efforts au monde pour améliorer la qualité!

Pourquoi? Parce que chaque année, début avril, les organismes de santé de la province étudient la qualité de leurs soins de santé et soumettent des plans d’amélioration de la qualité (PAQ) qui décrivent des domaines prioritaires, des objectifs ambitieux, des buts incitatifs et des idées de changement innovatrices. Ouverts et directs, ces plans décrivent aussi les domaines qui doivent être améliorés et les approches pour y parvenir. Cette année, nous avons reçu 1 038 PAQ des hôpitaux, des organismes de soins primaires, interprofessionnels, des centres d’accès aux soins communautaires (CASC) et des foyers de soins de longue durée de la province. Nous reconnaissons les efforts de tous les organismes qui ont élaboré et publié leur PAQ dans le cadre de leur engagement envers leur communauté.

Les PAQ ont été conçus pour être des leviers de changement et nous aider à nous assurer que nous prenons le temps de déployer les efforts nécessaires pour améliorer la qualité.

À la base, les PAQ représentent l’engagement de chaque organisme d’opérer des changements positifs à l’interne et à l’externe. En publiant ces plans, nous pouvons apprendre les uns des autres et découvrir des moyens de travailler ensemble pour améliorer l’intégration des soins.

Je trouve de plus en plus gratifiant d’entendre des histoires sur la façon dont les PAQ sont élaborés et de constater à quel point les gens sont fiers de respecter ces engagements et de réaliser des progrès chaque année. Les plans ont évolué depuis leur lancement en 2010; au départ, simple outil de réflexion, ils offrent aujourd’hui des possibilités de collaboration entre les secteurs, prouvant que les améliorations qui s’opèrent dans le système peuvent fusionner de manière très complémentaire. Cette évolution révèle la façon dont l’intégration intersectorielle gagne du terrain en Ontario. Elle nous montre également comment les PAQ ne sont pas simplement des plans statiques, mais des outils vivants, évolutifs et souples qui facilitent le changement. En fait, l’essentiel dans le PAQ, ce n’est pas le plan lui-même, mais le dialogue et l’engagement envers la qualité.

Au cours de l’année écoulée, en particulier, nous avons constaté une volonté accrue de faire participer les patientes et patients à l’élaboration des PAQ avant leur soumission. Par exemple, dans nos récents rapports Pleins feux sur l'amélioration de la qualité, qui sont le résultat d’un examen d’un millier de PAQ 2015-2016, nous avons vu ce qui se passe quand un groupe d’organismes se réunit pour opérer un changement, en utilisant la voix des patientes et patients. Headwaters Health Care Centre, William Osler Health System et le CASC du Centre-Ouest se sont alliés pour intégrer davantage la voix des patients et patients à leur travail commun d’amélioration. À cet égard, West Parry Sound Health Centre a soumis un PAQ comportant un texte narratif rédigé par des patientes et patients consultants et visant les personnes et les familles desservies. En outre, des foyers de soins de longue durée, dont le Village of Glendale Crossing, à London, nous ont expliqué comment leurs conversations de café annuelles peuvent habiliter les résidentes et résidents et les encourager à avoir leur mot à dire dans leurs expériences de soins.

Lors de notre examen des PAQ de 2015-2016, nous avons également constaté ce qui suit :

  • 131 hôpitaux ont amélioré au moins un domaine prioritaire et 51 hôpitaux, trois domaines ou plus;
  • Les organismes de soins primaires a questionné plus de 70 000 de patientes et patient au sujet de leurs efforts d’amélioration;
  • le secteur des SLD continue de centrer ses efforts sur les pratiques de prescription et d’améliorer ces dernières, notamment en ce qui a trait à l’administration des antipsychotiques;
  • tous les secteurs collaborent davantage pour améliorer la prestation de soins intégrés aux patients et patients.

Au lendemain de la réception des PAQ 2016-2017, nous avons hâte de voir quelles leçons on peut tirer des observations, thèmes et idées de changement que chaque organisme présente dans son plan. Nos spécialistes examinent actuellement tous les PAQ qui ont été soumis; nous communiquerons nos conclusions au cours des prochains mois.

En attendant, vous pouvez consulter les plans 2016-2017 dans notre navigateur de PAQ, qui est une base de données facile à utiliser. Vous verrez que chaque plan comporte trois éléments, un rapport d’étape, un texte narratif et un plan de travail qui, globalement, décrivent en détail l’engagement de chaque organisme envers la qualité, la sécurité des patientes et patients, la transparence et la responsabilisation. Chaque plan est une source probable d’idées, et peut offrir des possibilités de connexion avec d’autres organismes de votre région ou de la province qui font le même travail.

L’amélioration de la qualité exige des efforts permanents qui, selon nous, doivent être intégrés à un cadre priorisant six dimensions de la qualité: des soins sûrs, efficaces, efficients, opportuns, centrés sur la patiente ou le patient et équitables. Pour réussir, il faut accroître la capacité et les connaissances en matière d’amélioration de la qualité, et des programmes comme IDÉES (programme pour l’excellence dans tous les secteurs) ne sont qu’un exemple de la manière dont les équipes peuvent accéder à ces soutiens.

Il y a un réel besoin de renforcer la capacité à l’échelle de notre système de santé. Nous espérons que le travail que nous faisons actuellement sur les PAQ 2015-2016 et les soumissions de cette année continueront de stimuler le dialogue entre les secteurs et l’amélioration continue à l’échelle de la province. En cette ère de changement fondamental, plus que jamais, il est important de centrer les efforts sur la qualité.

Article précédent Nouveau financement dans le cadre du programme ARTIC
Article Suivant Vous souhaitez une meilleure intégration des soins en Ontario? Vous avez un projet? Proposez-le dès aujourd’hui
Imprimer

Faire un commentaire

Nom:
Courriel:
Commentaire:
Ajouter un commentaire

Name:
Email:
Subject:
Message:
x

Aidez-nous à améliorer le système de santé pour tous les Ontariens

Participez à notre programme de consultation des patients, des familles et du public

Les patients, les familles et le public jouent un rôle essentiel dans le processus d’amélioration de la qualité des soins de santé

Claude Lurette et Kowsiya Vijayartnam, coprésidents du Conseil consultatif des patients, des familles et des personnes soignantes de Qualité des services de santé Ontario

Abonnez-vous à notre bulletin

La qualité des soins pour tous les Ontariens vous tient à cœur? Tenez-vous au courant de nos nouveaux programmes, rapports et infos

Sign Up for our Newsletter