Skip to main content
Back

Blogue

Anonym

Les soins intégrés en ontario

Un nouveau rapport compare ce qui se fait en Ontario en matière de coordination et de communication dans les soins de santé par rapport à d’autres provinces et pays.

Une course à relais est rarement gagnée à cause de la vitesse d’une seule personne, mais plutôt parce que l’équipe s’est entraînée pendant des heures à se passer le bâton. Ce sont cette coordination et cette communication attentives entre tous les membres d’une équipe qui déterminent qui est le gagnant. Et c’est souvent le cas dans notre système de santé; c’est au moment de transitions importantes nécessitant une bonne coordination et communication que la qualité des soins risque d’être compromise.

Dans mon blogue de la semaine dernière, j’ai parlé de la façon dont nous devons cibler nos efforts sur l’intégration des soins pour améliorer la qualité des soins médicaux. Cette semaine, j’aimerais m’attarder sur les outils qui facilitent l’intégration des soins, notamment sur la façon dont la coordination et la communication appuient les transitions lorsque les patients passent d’un professionnel de la santé à un autre.

Aujourd’hui, Qualité des services de santé Ontario publie un nouveau rapport, Les soins intégrés, qui repose sur les données de l’Enquête internationale sur les politiques de la santé, menée en 2014 auprès des adultes âgés par le Fonds du Commonwealth.

Le rapport révèle que, dans une certaine mesure, le système de santé de l’Ontario s’améliore quant à la façon dont nous communiquons et coordonnons les soins, dont « le bâton est passé ». En fait, si on étudie certaines mesures concernant les soins intégrés pour les personnes âgées de 55 ans et plus, par exemple, la fréquence à laquelle les médecins s’occupent d’organiser les soins de suivi de leurs patients, l’Ontario se situe parmi les meilleurs au pays et par rapport à 10 autres pays.

En effet, 82 % des participants ontariens affirment que leur fournisseur de soins attitré les aide lorsqu’il s’agit de prendre rendez-vous avec d’autres médecins, résultat qui place l’Ontario parmi les meilleurs au Canada et à égalité avec les autres pays les plus performants. En outre, la plupart des participants ontariens (90 %) ont dit qu’ils savaient qui appeler s’ils avaient des questions à poser sur leur traitement après une hospitalisation, résultat qui place l’Ontario parmi les pays les plus performants.

Cependant, il y aurait encore des améliorations à faire pour d’autres aspects de la coordination des soins. Bien souvent lors du transfert de l’information entre professionnels de la santé, le passage du bâton pourrait mieux se faire. L’Ontario est à la traîne derrière d’autres pays lorsqu’il s’agit de remettre des renseignements écrits aux patients sur les soins à suivre après une hospitalisation, de s’assurer que l’information médicale et les résultats des tests sont disponibles lorsque le patient va voir un spécialiste, et de garantir qu’un professionnel de la santé est disponible pour répondre aux questions entres visites.

En particulier, parmi les personnes qui ont été hospitalisées en Ontario, 75 % ont déclaré avoir reçu des renseignements écrits sur les choses à faire et les symptômes à observer de retour à la maison. Ce pourcentage est beaucoup plus élevé qu’aux États Unis (89 %) et en Nouvelle-Zélande (87 %).

Selon une autre statistique révélatrice, au cours des deux dernières années, pour 10 % des participants ontariens qui se sont présentés à un rendez-vous chez un spécialiste, celui-ci ne disposait pas des résultats des tests ou de renseignements de base. Les pourcentages sont beaucoup plus bas ailleurs : trois pour cent en France et cinq pour cent aux Pays-Bas.

D’autres résultats sont inclus dans le rapport Les soins intégrés et nous espérons que vous prendrez le temps de le lire. Collectivement, les résultats nous donnent une bonne indication de la façon dont les transitions se font dans notre système de santé – et de ce qui pourrait être amélioré. Nous savons quand divers secteurs du système de santé sont bien intégrés et quand les patients et leurs aidants disposent de l’information dont ils ont besoin pour prendre des décisions éclairées.

Pour aller un peu plus loin dans ma métaphore, je dirais qu’améliorer le rendement du système de santé relève plus du marathon que du sprint – et que les données tirées des comparaisons, telles que celles présentées dans Les soins intégrés nous permettent d’aller de l’avant.

Je serais très heureux de savoir ce que vous pensez de la façon dont vos soins sont coordonnés et communiqués. Écrivez-moi à @DrJoshuaTepper ou envoyer un courriel à info@hqontario.ca.

Article précédent L’intégration: le prochain ailleurs en matière de qualité
Article Suivant Examen intersectoriel de l’intégration des soins et point de vue du patient
Imprimer

Faire un commentaire

Nom:
Courriel:
Commentaire:
Ajouter un commentaire

Name:
Email:
Subject:
Message:
x

Aidez-nous à améliorer le système de santé pour tous les Ontariens

Participez à notre programme de consultation des patients, des familles et du public

Les patients, les familles et le public jouent un rôle essentiel dans le processus d’amélioration de la qualité des soins de santé

Claude Lurette et Kowsiya Vijayartnam, coprésidents du Conseil consultatif des patients, des familles et des personnes soignantes de Qualité des services de santé Ontario

Abonnez-vous à notre bulletin

La qualité des soins pour tous les Ontariens vous tient à cœur? Tenez-vous au courant de nos nouveaux programmes, rapports et infos

Sign Up for our Newsletter