Skip to main content
Back

Blogue

Anonym

L’intégration: le prochain ailleurs en matière de qualité

Évoluer des secteurs vers un système cohésif, des idées à la mise en œuvre.

Créer un système de soins de santé intégré compte parmi les plus grands défis en matière de qualité que l’Ontario doit relever aujourd’hui, comme beaucoup d’autres systèmes de santé d’ailleurs. Nous devons améliorer les transitions dans le cheminement du patient pour un continuum de soins mieux coordonné.

Nous avons fait des progrès dans plusieurs domaines du système de santé – réduction des temps d’attente dans les nouveaux hôpitaux, réforme des soins primaires, améliorations aux centres d’accès aux soins communautaires et renforcement des foyers de soins de longue durée – mais la difficulté consiste maintenant à créer un système plus fort que l’ensemble de ses secteurs afin d’améliorer la fluidité du cheminement des patients dans le système.

Bien sûr, intégrer les soins est plus facile à dire qu’à faire. J’ai récemment lu un mémoire de l’Organisation mondiale de la santé indiquant qu’il y avait plus de politiques prônant l’intégration des soins que des réalisations concrètes de leur application. Une partie des difficultés associées aux soins intégrés vient du nombre d’écueils auxquels les gens se heurtent lorsqu’ils vont d’une partie du système à une autre, en raison des divers emplacements, professionnels de la santé, cultures organisationnelles et technologies de l’information et systèmes de gestion.

C’est pendant ces transitions que la qualité risque de faire défaut, car le système ne dispose pas actuellement des structures de surveillance de la qualité qui sont actuellement en place dans les organismes de soins individuels. Nous avons instauré des mesures législatives, règlements, structures de gestion interne, politiques et normes de pratiques exemplaires pour surveiller et améliorer la qualité d’un secteur de la santé donné. Or, ces structures très importantes n’englobent généralement pas l’ensemble du système.

Des soins intégrés comblent ces lacunes et améliorent la fluidité des transitions pour les patients, grâce un système tricoté serré où le passage d’un fournisseur ou d’un organisme de soins à un autre dans tous les secteurs de la santé se fait sans anicroche. De plus, ils améliorent la qualité, car ils exigent que nous adhérions aux principes de données de qualité, de leadership, de communication, de transparence et de comptabilité – qui sont tous nécessaires à l’amélioration des résultats pour les patients.

Les maillons santé illustrent bien la façon dont le système de l’Ontario s’applique à intégrer ces principes. Les maillons santé se composent d’équipes de médecins de familles, de spécialistes, d’hôpitaux, de services de soins à domicile, de foyers de soins de longue durée et d’organismes de soutien communautaire qui communiquent entre eux. Ils ont été conçus pour appuyer l’intégration des soins pour les patients dont les besoins sont les plus complexes, et ils font équipe avec les réseaux locaux d’intégration des services de santé (RLISS) afin de prodiguer des soins mieux coordonnés et adaptés et d’améliorer l’accès et les expériences des patients.

Les modèles de financement intégrés sont un autre exemple de la façon dont nous pouvons collaborer pour améliorer les résultats au chapitre de la santé. Cette initiative appuie les innovations dans les secteurs en encourageant les professionnels et les organismes de la santé à essayer de nouvelles méthodes, et harmonise les incitatifs pour intégrer les financements et prôner des soins de qualité tout au long du cheminement du patient – quelle que soit la personne qui prodigue les soins et quel que le lieu de la prestation. De nouveaux modèles de financement reposant sur une meilleure coordination des soins nous aideront à améliorer les soins et l’intégration à l’échelle du système de santé tout en optimisant les ressources.

D’autres initiatives sont en cours dans les domaines des soins palliatifs et de la santé mentale, qui nécessitent un niveau d’intégration dans tous les secteurs.

Nous sommes loin d’avoir un système de santé entièrement intégré, mais il est encourageant de voir les efforts constants déployés pour conduire la province vers un système de soins de santé intégrés de grande qualité, qui travaille à l’unisson pour les patients. Il me tarde de poursuivre ce dialogue sur l’intégration des soins qui sera aussi le sujet de mon prochain blogue.

En attendant, je serais ravi de savoir ce qu’est pour vous un système bien intégré. Dialoguons à @DrJoshuaTepper ou envoyer un courriel à info@hqontario.ca.

Article précédent En quête d’une « bonne » mort
Article Suivant Nouveau financement dans le cadre du programme ARTIC
Imprimer

Faire un commentaire

Nom:
Courriel:
Commentaire:
Ajouter un commentaire

Name:
Email:
Subject:
Message:
x

Aidez-nous à améliorer le système de santé pour tous les Ontariens

Participez à notre programme de consultation des patients, des familles et du public

Les patients, les familles et le public jouent un rôle essentiel dans le processus d’amélioration de la qualité des soins de santé

Claude Lurette et Kowsiya Vijayartnam, coprésidents du Conseil consultatif des patients, des familles et des personnes soignantes de Qualité des services de santé Ontario

Abonnez-vous à notre bulletin

La qualité des soins pour tous les Ontariens vous tient à cœur? Tenez-vous au courant de nos nouveaux programmes, rapports et infos

Sign Up for our Newsletter