Skip to main content
Back

Blogue

Anonym

Pleins feux sur l’amélioration de la qualité: publication de rapports à l’échelle du secteur

Nos derniers rapports sur les efforts d’amélioration de la qualité déployés dans tout le système de santé de l’Ontario donnent une image plus précise de la façon dont les soins de santé progressent.

Le système de santé de l’Ontario ouvre la voie dans de nombreux aspects du programme d’amélioration de la qualité, dont l’un des plus importants est l’adoption systématique des plans d’amélioration de la qualité (PAQ). Au début, seuls les hôpitaux participaient à cette initiative. À la fin de l’an prochain, plus de 1 000 organismes de la santé choisiront les domaines sur lesquels ils vont se pencher en priorité, établiront des buts et des objectifs et documenteront leurs progrès. Ces organismes représentent les secteurs des soins actifs, primaires, de longue durée et communautaires.

Qualité des services de santé Ontario aide à établir des domaines prioritaires, fournit l’infrastructure pour la documentation et le suivi des activités, puis analyse les PAQ afin d’en dégager les thèmes communs et les leçons à en tirer.

Nous avons récemment lancé le processus d’établissement des PAQ de l’an prochain. Pour aider les organismes à se préparer, nous publions aussi trois premiers rapports sur les PAQ des années précédentes. Plusieurs autres vont suivre. Nos rapports sur l’amélioration de la qualité, aussi appelés Aperçu de l’amélioration de la qualité, présentent les leçons tirées et les points saillants de ce qui fonctionne (ou non) dans chaque secteur. Nous espérons que tous les professionnels de la santé tireront parti de ce que nous avons appris grâce à nos analyses des PAQ de cette année pour mieux appuyer leurs objectifs et initiatives d’amélioration de la qualité au cours de l’année à venir.

Voici quelques-unes de nos conclusions:

Hôpitaux (PDF, 262KB)

  • Les hôpitaux veulent réduire les taux d’infection à Clostridium difficile infection Quatre hôpitaux sur cinq ont choisi cette priorité et près de la moitié a atteint ou dépassé les objectifs établis.
  • Le bilan comparatif des médicaments, réalisé désormais à d’autres moments que l’admission. est devenu une priorité pour les hôpitaux lors du transfert et après la sortie de l’hôpital.
  • Il y existe encore de vastes variations régionales au chapitre du nombre d’heures que les patients passent aux urgences avant d’être hospitalisés. Toutefois, davantage d’hôpitaux (90%) décident de tout faire pour améliorer ces statistiques; 41 % d’entre eux réalisent ou dépassent leurs objectifs et 60 % améliorent (mais n’atteignent pas nécessairement) leurs objectifs.

Centres d’accès aux soins communautaires (PDF, 1MB)

  • Les CASC modifient leur façon de communiquer et de coordonner au sein de leur secteur et au-delà.
    • Un quart des CASC utilisent la technologie de l’information pour coordonner les soins entre les secteurs. Ils prévoient d’élargir et d’améliorer le processus en vertu duquel ils sont informés lorsque leurs patients vont aux urgences
    • Davantage de CASC utilisent le Réseau Télémédecine Ontario (RTO) et l’application e-shifts (appli sur téléphone intelligent qui permet aux préposés au soutien à la personne de dispenser des soins à domicile avec l’aide d’une infirmière à distance) pour donner des conseils cliniques aux aidants à domicile.
  • Soixante pour cent des CASC soulignent l’importance de renforcer les liens avec les cabinets de soins primaires. Plusieurs prévoient de désigner des coordinateurs de soins pour ce secteur.
  • Plus de la moitié des CASC de la province peaufinent leur Programme de personnel infirmier pour l'intervention rapide afin d’améliorer la qualité des soins lors de la transition entre les soins actifs et les soins à domicile

Organismes de soins primaires (PDF, 1,3MB)

  • Les organismes de soins primaires consolident leurs relations avec d’autres secteurs de la santé
    • Par rapport à l’an dernier, on enregistre une hausse de 91 % des activités de collaboration avec les CASC pour fournir des soins de grande qualité de façon continue. On note aussi une hausse de 50 % des activités de collaboration avec les maillons santé ou de recours aux services de soutien communautaire pour améliorer la prestation des soins des CASC aux patients.
  • Les organismes de soins primaires bénéficient d’un accès accru aux données et aux preuves pour appuyer le travail d’amélioration de la qualité.
    • Plus de 260 médecins de famille participent à l’initiative Rapport sur les cabinets de soins primaires de QSSO, qui utilise des bases de données administratives sur la santé pour fournir aux médecins des données concernant leur cabinet. Ce rapport permet aussi aux professionnels de la santé de comparer leur performance avec celle d’autres cabinets et de déceler ainsi les forces et les possibilités d’amélioration.
  • Les organismes de soins primaires utilisent le dossier médical électronique (DME) pour déterminer les besoins des patients et y répondre.
    • Environ 38 % des organismes de soins primaires disent utiliser le DME pour identifier les conditions spécifiques aux maladies.

Foyers de soins de longue durée (PDF, 1MB)

  • Les foyers de soins de longue durée s’efforcent d’améliorer l’accès et le flux des patients à l’échelle du système régional.
    • 83 % des foyers de SLD indiquent qu’ils y parviendront en renforçant les liens entre les partenaires du secteur des soins primaires, spécialisés, communautaires et actifs afin d’intégrer les soins et d’améliorer la transition à l’échelle du continuum de soins
  • Beaucoup de foyers de SLD disent être confrontés aux difficultés suivantes : recrutement et maintien du personnel, complexité croissante des niveaux de soins, restrictions budgétaires, couverture après les heures et en fin de semaine par le personnel infirmier praticien et les médecins, et problèmes associés à l’amélioration de la qualité.
    • Ces foyers disent utiliser les moyens suivants pour remédier à ces difficultés : intégrer de l’amélioration de la qualité à la routine quotidienne du personnel; éliminer le gaspillage; s’associer à d’autres organismes pour accroître la capacité d’amélioration de la qualité; sensibiliser le personnel, les résidents et les familles et les faire participer à la planification de l’amélioration de la qualité.

Malgré la divergence des priorités des divers secteurs, tous ont un point commun : améliorer la qualité des soins qu’ils fournissent

Sur ce, j’espère que vous lirez les rapports, apprécierez les efforts déjà déployés pour améliorer les soins, et partagerez mon enthousiasme envers l’avenir de notre système de santé. Alors que nous continuons de progresser vers des soins davantage centrés sur le patient, j’espère que ces rapports seront pour les administrateurs, hauts dirigeants, chefs cliniques et équipes une source de nouvelles idées sur la façon de voir la qualité.

Le changement prend du temps et il est rare que la voie vers le progrès soit sans embûche, mais je sais que si nous réaffirmons notre engagement envers la qualité, il se reflétera dans tout que nous faisons.

J’aimerais savoir ce que vous pensez de nos tout derniers rapports, alors n’hésitez pas à participer à la conversation sur Twitter à @HQOntario ou à @DrJoshuaTepper.

Article précédent Lancement du nsqip: le plus récent programme ontarien d’amélioration de la qualité fait ses débuts ce mois-ci
Article Suivant Les gens qui font la différence dans notre système de santé
Imprimer

Faire un commentaire

Nom:
Courriel:
Commentaire:
Ajouter un commentaire

Name:
Email:
Subject:
Message:
x

Aidez-nous à améliorer le système de santé pour tous les Ontariens

Participez à notre programme de consultation des patients, des familles et du public

Les patients, les familles et le public jouent un rôle essentiel dans le processus d’amélioration de la qualité des soins de santé

Claude Lurette et Kowsiya Vijayartnam, coprésidents du Conseil consultatif des patients, des familles et des personnes soignantes de Qualité des services de santé Ontario

Abonnez-vous à notre bulletin

La qualité des soins pour tous les Ontariens vous tient à cœur? Tenez-vous au courant de nos nouveaux programmes, rapports et infos

Sign Up for our Newsletter