Skip to main content
Back

Blogue

Ma pratique logo
Dr. David Kaplan

Ma pratique : la qualité de mes soins

Selon un récent rapport de Qualité des services de santé Ontario, 9 millions d’ordonnances, chaque année, une personne sur sept se fait prescrire des opioïdes dans la province. Plus de 9 millions d’opioïdes ont ainsi été prescrits en 2015-2016. Le Canada est le pays qui consomme le plus d’opioïdes sur ordonnance au monde, après les États-Unis.

Malheureusement, de nombreuses personnes se procurent auprès de sources légitimes et illicites ces médicaments qui créent une forte dépendance et ne leur apportent aucun bienfait. Il s’agit d’un problème complexe qui concerne de nombreux professionnels de la santé, et de multiples facteurs aggravent la situation. Alors que les médecins doivent composer avec la difficulté de traiter des personnes souvent atteintes de troubles complexes avec peu de ressources, des méthodes de prescription plus appropriées font partie de la solution.

Qualité des services de santé Ontario et ses partenaires aideront les médecins de famille à améliorer leurs méthodes de prescription d’opioïdes grâce à un rapport confidentiel intitulé Mapratique, qui décrit en détail leurs tendances en matière de prescription d’opioïdes comparativement à celles d’autres médecins de la province. Cela s’inscrit dans une stratégie coordonnée mise en œuvre par un certain nombre d’organismes de soins primaires de la province qui travaillent ensemble pour mettre au point d’importants soutiens qui aideront le personnel clinique à comprendre les complexités liées à la gestion de la douleur.

Ces soutiens comprennent le mentorat pour aider les fournisseurs de soins primaires à traiter les personnes en proie à des troubles dus à la consommation de substances psychotropes, des webinaires et des ateliers sur la prescription sécuritaire de médicaments opioïdes, l’accès aux spécialistes des aides à la décision et un soutien analytique pour les équipes de santé familiale, et l’accès au réseau national de surveillance des stupéfiants afin de déterminer quand les patientes et patients reçoivent des médicaments de multiples sources.

Tous les médecins aspirent à fournir des soins de qualité, mais ce désir est souvent entravé par la difficulté d’accéder à des renseignements utiles et opportuns à l’intention et au sujet des populations de patients.

Faciliter l’accès aux données, outils et soutiens est l’un des principaux objectifs du rapport Mapratique. Dans La qualité ça compte : Réaliser l’excellence des soins pour tous, notre feuille de route pour améliorer la qualité, nous nous sommes engagés à « redoubler d’efforts pour placer les données locales sur le rendement dans les mains des cliniciennes et cliniciens qui désireux d’améliorer leur pratique. »

Plus tôt cette année, le Dr Joshua Tepper, de Qualité des services de santé Ontario, a écrit dans le Huffington Post qu’une solution susceptible de régler la crise des opioïdes serait d’instaurer place de meilleurs systèmes de surveillance de la prescription d’opioïdes. Et il a ajouté : « comme l’a dit récemment Tara Gomes, principale enquêtrice au Ontario Drug Policy Research Network, si les médecins connaissaient les antécédents de leurs patients, on éviterait en premier lieu que ces médicaments soient prescrits. »

Les rapports Mapratique sont des documents confidentiels qui ont été établis par Qualité des services de santé Ontario et éclairent les médecins de famille et du secteur des soins de longue durée sur leur pratique individuelle. Les données identifiantes ne sont transmises qu’au médecin participant et ne seront pas communiquées à d’autres sans le consentement écrit de ce dernier.

Ces rapports ont fait l’objet d’améliorations qui permettront aussi aux médecins de famille d’examiner leurs habitudes en matière de prescription comparativement à d’autres, et contiennent des liens vers des idées de changement pratiques et des soutiens importants fournis par un certain nombre d’organismes partenaires. En outre, nous distribuerons aux médecins qui utilisent les dossiers médicaux électroniques des outils pour qu’ils puissent utiliser les données disponibles dans leurs systèmes afin de cibler les personnes qui ont besoin d’une attention particulière.
Par ailleurs, les rapports Mapratique contiennent des idées de changement pour les domaines à améliorer, ce qui signifie moins d’effort et de temps à consacrer à trouver des solutions qui existent déjà.

Lorsque j’ai lu mon propre rapport Mapratique, j’ai fait une découverte qui m’a choqué. Plus de 70 % des patientes et patients de mon cabinet à qui on a prescrit un opioïde au cours des six derniers mois ont obtenu le médicament d’une autre source. C’est pourquoi j’ai décidé d’inclure une question sur l’utilisation des opioïdes sur ordonnance dans mon modèle d’examen périodique des DME. Avec un peu de chance, elle m’aidera à mieux identifier et traiter ces personnes.

J’espère que ces renseignements et ces outils donneront aussi à mes confrères les renseignements personnalisés dont ils ont besoin pour suivre les nouvelles recommandations sur l’utilisation des opioïdes pour le traitement de la douleur chronique non cancéreuse.

Les rapports Mapratique, qui contiennent des données sur la prescription d’opioïdes, ont été établis par Qualité des services de santé Ontario de concert avec l’Institut de recherche en services de santé, l’Association of Family Health Teams of Ontario, le Collège des médecins de famille de l’Ontario, et le Centre for Effective Practice.

Les rapports Mapratique ne sont qu’un moyen dont les médecins de famille de la province reçoivent une aide directe en matière de prescription d’opioïdes; d’autres soutiens sont aussi prévus.

Le Dr David Kaplan est médecin de famille et responsable provincial, Qualité des soins cliniques, Qualité des services de santé Ontario

Article précédent Faire participer les patients pour améliorer les soins primaires
Imprimer

Faire un commentaire

Nom:
Courriel:
Commentaire:
Ajouter un commentaire

Name:
Email:
Subject:
Message:
x

Aidez-nous à améliorer le système de santé pour tous les Ontariens

Participez à notre programme de consultation des patients, des familles et du public

Les patients, les familles et le public jouent un rôle essentiel dans le processus d’amélioration de la qualité des soins de santé

Claude Lurette et Kowsiya Vijayartnam, coprésidents du Conseil consultatif des patients, des familles et des personnes soignantes de Qualité des services de santé Ontario

Abonnez-vous à notre bulletin

La qualité des soins pour tous les Ontariens vous tient à cœur? Tenez-vous au courant de nos nouveaux programmes, rapports et infos

Sign Up for our Newsletter