Skip to main content
Back

Blogue

Le Dr Irfan Dhalla fait une présentation
Dr. Irfan Dhalla

Améliorer la qualité des soins : Des données probantes au service du changement

Plus tôt cette semaine, Qualité des services de santé Ontario a publié une norme de qualité sur les ulcères du pied diabétique.

Les ulcères du pied diabétique sont un problème de santé important. En Ontario, environ une personne sur dix souffre de diabète et jusqu' à 25 % de ces personnes auront un ulcère du pied au cours de leur vie. Il peut arriver que ces ulcères nécessitent une amputation du pied ou de la partie inférieure de la jambe. Ils peuvent aussi être douloureux et entraver la mobilité.

Les normes de qualité sont conçues pour guider la façon dont ce problème de santé est traité, et pour lequel on constate d’importantes variations dans les méthodes de gestion d’un bout à l’autre de la province. Ainsi, le taux d'amputations sous les genoux varie de huit fois plus entre le réseau local d'intégration des services de santé (RLISS) qui affiche le taux le plus élevé et le RLISS qui enregistre le taux le plus faible.

L'un des 12 énoncés de la norme décrivant en détail comment on peut améliorer les soins du pied diabétique stipule que les personnes qui ont un ulcère du pied diabétique ou des complications du pied devraient recevoir un dispositif de redistribution des pressions dans le cadre de leur plan de soins individualisés.

Ces dispositifs – qui ressemblent à des bottes ou des plâtres – redistribuent les pressions autour du talon, de la cheville et des orteils pour que le pied puisse guérir. De nombreux cliniciens et cliniciennes recommandent ces dispositifs, mais beaucoup de personnes doivent les payer de leur poche et certains n’ont pas les moyens de faire.

Toutefois, quelques semaines à peine avant la publication de la norme de qualité, par suite d'une évaluation de la technologie de la santé effectuée par Qualité des services de santé Ontario, le ministère de la Santé et des Soins de longue durée a annoncé que le coût de ces dispositifs serait pris en charge.

Depuis de nombreuses années, Qualité des services de santé Ontario effectue des évaluations des technologies de la santé, au terme desquelles des recommandations de financement sont formulées. Ce qui se passe avec les ulcères du pied diabétique est un lien évident entre ces recommandations et la norme de qualité publiée dans le but d’améliorer la qualité des soins

Les recommandations de financement découlant des évaluations de technologies et les normes de qualité devraient concorder et les recommandations sont parfois reprises dans les normes de qualité; les comités consultatifs qui élaborent nos normes de qualité peuvent décider des sujets pour lesquels on doit recommander ou non le financement.

Des données probantes hors pair et le consensus des experts sont un facteur essentiel aux évaluations des technologies de la santé et aux normes de qualité. La participation des patientes et patients et des aidantes et aidants et les expériences vécues sont aussi des facteurs très importants.

Voici ce qu’en dit Don Berwick, expert américain des questions de qualité dans le domaine de la santé : « Tout changement n'est pas une amélioration, mais toute amélioration est un changement. »

On fait parfois des changements qui ne sont pas fondés sur des données probantes, et ces changements peuvent nuire aux patients ou entraîner un gaspillage de ressources. Mais le changement est nécessaire, même quand on sait que des traitements fonctionnent, comme les dispositifs de mise en décharge pour l’ulcère du pied diabétique, et se traduisent par de véritables améliorations. Nous espérons que le travail que fait Qualité des services de santé Ontario aidera le personnel clinique et les patientes et patients à faire des changements fondés sur des données probantes, centrés sur les patientes et patients, et rentables.

(Ce blogue s’inspire d'un exposé présenté dans le cadre de la série de conférences de l’Agence canadienne des médicaments et des technologies de la santé.)

Article précédent De la qualité situationnelle à la qualité systémique
Imprimer

Faire un commentaire

Nom:
Courriel:
Commentaire:
Ajouter un commentaire

Name:
Email:
Subject:
Message:
x

Aidez-nous à améliorer le système de santé pour tous les Ontariens

Participez à notre programme de consultation des patients, des familles et du public

Les patients, les familles et le public jouent un rôle essentiel dans le processus d’amélioration de la qualité des soins de santé

Claude Lurette et Kowsiya Vijayartnam, coprésidents du Conseil consultatif des patients, des familles et des personnes soignantes de Qualité des services de santé Ontario

Abonnez-vous à notre bulletin

La qualité des soins pour tous les Ontariens vous tient à cœur? Tenez-vous au courant de nos nouveaux programmes, rapports et infos

Sign Up for our Newsletter