Skip to main content
Back

Blogue

Une femme munie d’un stéthoscope scrute sa tablette
Dr. Joshua Tepper

Placer un objectif de qualité sur les TIS

De plus en plus de données factuelles provenant du Canada, des États-Unis et du Royaume-Uni démontrent de façon convaincante qu’on peut améliorer la qualité des résultats en utilisant les technologies de l'information sur la santé (TIS), et Qualité des services de santé Ontario a déterminé que les TIS étaient des outils qui permettaient d’améliorer la qualité des soins.

Ces données factuelles montrent que les dossiers médicaux électroniques et d'autres TIS peuvent améliorer la sécurité des patients et les résultats sur leur santé et aider les fournisseurs de soins à être plus efficaces et efficients, en plus d’accélérer l'adoption de données probantes. Ces technologies peuvent également faciliter la prestation de soins de qualité en fournissant de meilleures données sur lesquelles fonder les décisions cliniques, politiques et de financement.

Les technologies numériques de la santé peuvent aussi contribuer à centrer davantage les soins sur les patients en étant des outils qui leur permettent de participer de façon plus directe à leur traitement grâce à des portails et à d'autres ressources où ils peuvent accéder directement à l’information sur la santé les concernant et se renseigner sur leurs fournisseurs de soins.

La qualité ça compte : Réaliser l’excellence des soins pour tous identifie également la TIS comme un outil clé qui permet de fournir des soins de santé de meilleure qualité et mieux coordonnés. Toutefois, selon ce document, produit et publié par Qualité Santé Ontario le printemps dernier, la qualité doit être au sommet des priorités, « car nous permettons aux patients et aux cliniciens de se connecter virtuellement, ainsi qu’utiliser la technologie pour soutenir une meilleure expérience des patients et de meilleurs résultats sur la santé. »

La qualité ça compte se penche aussi de la façon dont les TIS peuvent améliorer la cohésion du système de soins de santé grâce à l'utilisation de dossiers médicaux électroniques et de portails sécurisés en ligne auxquels les patients peuvent accéder, mais fournit une mise en garde, « lorsqu’il y a un manque de discipline quant à la façon de gérer les organismes de prestation de soins de santé, les répercussions des nouvelles technologies sur les résultats ou les coûts cliniques sont atténuées ».

« Procurer un iPad à tous les cliniciens ne se traduira pas par des soins de meilleure qualité s’il est trop fastidieux de saisir les renseignements au bon moment et au bon endroit », déclare-t-on dans le document. Cela souligne un problème important qui provoque actuellement beaucoup de dissonance cognitive dans le secteur de la santé, surtout au sein de la communauté médicale.

Malgré le nombre croissant de preuves démontrant comment les TIS peuvent améliorer la qualité des soins de santé, la littérature et les médias sociaux regorgent de témoignages sur la façon dont l'utilisation des dossiers médicaux électroniques et d'autres technologies numériques alourdit le fardeau sur les médecins et contribue même au nombre croissant de cas d'épuisement professionnel.

Un commentaire du New England Journal of Medicine datant de 2015 en est représentatif en soulignant non seulement « le nombre d’heures consacrées à la saisie de données onéreuses sans rapport avec les soins prodigués aux patients (et) les perturbations du flux de travail », mais aussi « la tension entre la volonté de numériser la médecine et le caractère sacré de la relation médecin-patient ».

Cet article conclut que « la technologie ne soutiendra et n'améliorera les soins médicaux que si elle évolue de façon à nous aider à synthétiser, à analyser et à penser de façon critique et à raconter les histoires de nos patients ».

Il n'est pas difficile de trouver des exemples de la façon dont les technologies de l'information sur la santé ont un impact positif sur les gens en Ontario.

  • Le Réseau Télémédecine Ontario utilise efficacement la télésurveillance pour aider les personnes atteintes d'insuffisance cardiaque chronique à mieux gérer leur maladie.
  • De nombreux hôpitaux utilisent différents types de portails en ligne afin de permettre aux patients d’accéder directement à leur information sur la santé et d’améliorer la communication avec les fournisseurs de soins.
  • L'Hôpital général de North York est reconnu sur la scène internationale pour son utilisation de la saisie informatisée des données des ordonnances médicales afin d'améliorer la sécurité des patients et les résultats sur la santé.

Si nous reconnaissons que la technologie peut avoir des effets positifs et négatifs sur la qualité des soins de santé, selon la façon dont elle est configurée et utilisée, il est important de s'assurer que les TIS sont conçues et mises en œuvre de manière à accentuer le positif tout en réduisant les aspects négatifs. On peut y parvenir en plaçant un objectif de qualité sur l'innovation numérique.

En examinant l’initiative de cyberSanté, Qualité des services de santé Ontario estime qu'il est possible d'établir un lien étroit entre cette initiative et le programme d’amélioration de la qualité en appliquant une approche normalisée à l'utilisation significative de la technologie.

Comme l'ont écrit Dr Andreas Laupacis, président du conseil de Qualité des services de santé Ontario , et un collègue dans un récent numéro du Canadian Medical Association Journal, « le système de santé canadien doit sans attendre bien réfléchir à la meilleure façon de se préparer à un avenir radicalement différent dans lequel la technologie jouera un rôle de plus en plus fondamental dans la vie de la communauté médicale et des patients que nous servons ».

Article précédent Faire de la non-violence un indicateur de qualité
Imprimer

1 comments on article "Placer un objectif de qualité sur les TIS"

Maureen Smith

I cannot stress enough the incredible impact of the University Health Network's patient portal has had on my ability to manage what is a chronic, complex health condition. For many years, I have received care in different hospitals and cities and coordination of this care has been stressful and often ineffective. Being able to access my test results and medical reports on the portal has allowed me to take control of many aspects of my health management and reduce a large amount of stress. As a patient, it is empowering to have control over some aspects of the system that I rely on regularly.

Faire un commentaire

Nom:
Courriel:
Commentaire:
Ajouter un commentaire

Name:
Email:
Subject:
Message:
x

Aidez-nous à améliorer le système de santé pour tous les Ontariens

Participez à notre programme de consultation des patients, des familles et du public

Les patients, les familles et le public jouent un rôle essentiel dans le processus d’amélioration de la qualité des soins de santé

Claude Lurette et Kowsiya Vijayartnam, coprésidents du Conseil consultatif des patients, des familles et des personnes soignantes de Qualité des services de santé Ontario

Abonnez-vous à notre bulletin

La qualité des soins pour tous les Ontariens vous tient à cœur? Tenez-vous au courant de nos nouveaux programmes, rapports et infos

Sign Up for our Newsletter