Skip to main content
Back

Blogue

Une personne s'occupe d'une personne âgée
Dr. Joshua Tepper and Dr. Julie Auger

Améliorer les soins à long terme

Qualité des services de santé Ontario vient de mettre à jour l'information disponible sur son site Web montrant comment les soins de longue durée sont dispensés dans la province, présentant une nouvelle image du système de collecte de données et du système de production de rapports le plus important et le plus ancien du Canada en ce qui concerne l'information sur la qualité des soins dans les foyers de soins de longue durée.

Étant donné que ces foyers ont une population dont les besoins en matière de soins sont de plus en plus complexes, les données probantes indiquent que la qualité des soins offerts à ces résidents s'améliore à bien des égards, mais qu’on peut faire plus.

À l'heure actuelle, environ 625 foyers offrent des soins à environ 78 000 résidentes et résidents en tout temps. Le rapport À la hauteur de Qualité des services de santé Ontario documente la complexité croissante de la santé de ces personnes : 79,7 % d’entre elles étaient atteintes de maladie neurologique, dont 63,1 % de démence; 76,2 % avaient une maladie cardiaque ou circulatoire; 40,4 % avaient des troubles psychiatriques ou de l'humeur; et 27,9 % étaient diabétiques.

Malgré la difficulté de soigner ces personnes, les données qui viennent d'être publiées par Qualité des services de santé Ontario font état d'une amélioration globale de plusieurs indicateurs clés de la qualité des soins :

  • le pourcentage de personnes en soins de longue durée à qui on a administré un antipsychotique sans diagnostic de psychose est passé de 35 % en 2010-2011 à 20,4 % en 2016-2017;
  • le pourcentage de personnes ayant des douleurs modérées ou intenses est passé de 11,9 % à 5,6 % au cours de la même période
  • le pourcentage de personnes sous contention physique est passé de 16,1 % à 5,1 %.

Cependant, les dernières données montrent qu'il y a toujours de grandes variations entre les foyers en ce qui concerne l'utilisation des antipsychotiques, les contentions et l'incidence des chutes entre foyers. Et la durée médiane de l'attente à l'hôpital ou en milieu communautaire avant l’admission dans un foyer de soins de longue durée a augmenté entre 2015-2016 et 2016-2017, passant respectivement de 70 à 92 et de 132 à 149 jours.

Les nouveaux chiffres indiquent également que les indices de référence établis par un groupe d'experts ne sont pas respectés, même si on s'en approche. Par exemple, l’indice de référence clinique pour la prescription d'un antipsychotique à une personne en foyer de soins de longue durée sans diagnostic de psychose est de 19 %, alors que le chiffre réel pour 2016-2017 était de 20,4 %. En ce qui concerne les chutes, l’indice de référence provincial est de 9 % et le pourcentage réel de résidents en soins de longue durée qui ont subi des chutes en 2016-2017 était de 15,8 %.

Outre les indicateurs de la qualité des publications, Qualité des services de santé Ontario produit des rapports à l'intention des médecins qui exercent dans les foyers de soins de longue durée, qui contiennent des renseignements personnalisés et confidentiels sur leur pratique. Les rapports offrent aussi des conseils sur la façon d'améliorer la qualité dans des domaines tels que la prescription d'antipsychotiques.

Un projet important vient aussi d'être lancé dans le but de recueillir des commentaires sur les expériences que vivent les patients qui quittent l'hôpital pour retourner chez eux, dont les personnes admises en foyer de soins de longue durée. Cette transition peut être difficile pour certains patients, les familles et les aidants et Qualité des services de santé Ontario veut savoir comment on peut mieux les soutenir durant cette transition. Ce travail servira à Qualité des services de santé Ontario à élaborer une norme de qualité qui déterminera ce en quoi consistent des soins de qualité pour ce processus de transition.

Puisque le secteur des soins de longue durée est une composante essentielle de notre système de santé et que la population vieillissante a de plus en plus besoin des services fournis par les foyers de soins de longue durée, Qualité des services de santé Ontario continuera de collaborer avec d'autres intervenants pour s'assurer qu’on y prodigue des soins de qualité égaux ou supérieurs aux normes auxquelles s'attendent les résidents et les aidants.

Le Dr Joshua Tepper est président-directeur général, Qualité des services de santé Ontario. La Dre Julie Auger, est directrice médicale, Hôpital de Timmins et du district, et ancienne responsable clinique, Soins de longue durée, Qualité des services de santé Ontario.

Article précédent Fournir des indications plus claires
Imprimer

Faire un commentaire

Nom:
Courriel:
Commentaire:
Ajouter un commentaire

Name:
Email:
Subject:
Message:
x

Aidez-nous à améliorer le système de santé pour tous les Ontariens

Participez à notre programme de consultation des patients, des familles et du public

Les patients, les familles et le public jouent un rôle essentiel dans le processus d’amélioration de la qualité des soins de santé

Homme souriant

Abonnez-vous à notre bulletin

La qualité des soins pour tous les Ontariens vous tient à cœur? Tenez-vous au courant de nos nouveaux programmes, rapports et infos

Sign Up for our Newsletter