Skip to main content
Back

Blogue

Anna Greenberg

À la hauteur 2018 : Défis complexes

L’engorgement des hôpitaux et la médecine de couloir sont des réalités auxquelles est aujourd’hui confronté le système de soins de santé de l'Ontario. Le fait que ces réalités représentent à la fois une source et un symptôme des pressions exercées sur les patients et les cliniciens de première ligne met évidence la complexité des défis pour améliorer la situation.

Voilà l’un des principaux messages se dégageant de À la hauteur 2018, le rapport annuel de Qualité des services de santé Ontario sur le rendement du système de santé de la province.

Le rapport documente les effets en cascade de l’engorgement des hôpitaux, par exemple des temps d’attente plus longs avant une admission à l’hôpital depuis les services des urgences; des temps d’attente plus longs avant un transfert de l’hôpital vers d’autres types de soins – notamment des soins de longue durée ou des soins à domicile; un accès insuffisant à des soins e santé mentale et lutte contre les dépendances. À une époque où un nombre sans cesse croissant de patients ont des besoins médicaux complexes, ces facteurs de stress sur le système contribuent également à augmenter le niveau de détresse chez les aidants naturels non rémunérés.

L’un des effets les plus apparents de tous ces problèmes est la médecine de couloir, alors que les patients des services des urgences devant être admis à l’hôpital doivent parfois être soignés sur des civières dans les couloirs. Les temps d’attente pour être hospitalisé depuis les services des urgences s’établissent maintenant à 16 heures en moyenne (2017-2018); il s’agit des plus longs temps d’attente des dernières années. Ces temps sont près de 45 minutes plus longs que ceux de l’année précédente, et plus de deux heures plus longs que ceux d’il y a deux ans.

Mais À la hauteur est plus que des chiffres et des statistiques. Le rapport démontre également l’impact de cette situation sur les professionnels de la santé de première ligne qui prodiguent les soins et sur les patients qui les reçoivent. Par exemple, il raconte l’histoire de Karen, médecin au service des urgences, qui a dû s’excuser auprès de patients et a été contrainte d’exercer une médecine de couloir en tentant de soigner jusqu’à 170 personnes pour seulement huit lits au service des urgences. Le rapport raconte également l’histoire de Jeff, de Craig et de Farrah – patients et membres de la famille – qui ont eu à composer avec les conséquences de l’engorgement dans les hôpitaux et autres difficultés auxquelles fait face le système de santé.

L’un des problèmes particuliers mis en évidence dans le rapport est celui des patients hospitalisés en attente de soins dans un autre milieu. Les plus récentes données existantes indiquent que le nombre de patients dans cette situation est à son plus haut niveau en cinq ans, et équivaut à dix grands hôpitaux occupés tous les jours par des patients en attente de recevoir des soins ailleurs.

Cela signifie que le système dispose d’une moins grande capacité pour gérer la pression supplémentaire, par exemple une saison de la grippe problématique ou la crise des opioïdes. Les visites aux services des urgences en raison des opioïdes ont plus que triplé, pour atteindre 54,6 par 100 000 habitants en 2017, comparativement à 15,2 par 100 000 habitants en 2003.

Alors que de nombreux hôpitaux dans la province fonctionnent déjà à plus de 100 % de leur capacité, on ne saurait sous-estimer l’ampleur et la complexité du problème. S’y attaquer exige que le personnel de première ligne fasse preuve d’ingéniosité et d’efforts, appuyé par des initiatives ciblées et soutenues à l’échelle du système, tout cela éclairé par des données significatives et utiles.

Mais le portrait du système de santé dépeint dans À la hauteur n’est pas entièrement sombre, puisque le rapport contient également de bonnes nouvelles sur la façon dont la santé et les soins de santé des Ontariens se sont améliorés. Les gens vivent plus longtemps et sont moins susceptibles de mourir avant l’âge de 75 ans. Les cibles pour les temps d’attente sont généralement atteintes pour les chirurgies générales et liées au cancer. Un pourcentage croissant de personnes en fin de vie reçoivent des visites à domicile effectuées par un médecin ou des services de soins palliatifs à domicile.

Ces tendances plus positives pour le système démontrent qu’une amélioration à grande échelle est possible grâce à des efforts ciblés et maintenus.

La variabilité des résultats contenus dans les conclusions du rapport démontre l’importance d’évaluer un ensemble d’indicateurs de la qualité des soins ciblé et significatif dans le continuum des soins de santé – et c’est exactement ce que font À la hauteur et Qualité des services de santé Ontario.

Vous voulez en savoir plus sur la médecine de couloir et ce que le rapport À la hauteur nous apprend sur les défis auxquels est confronté notre système de soins de santé? Écoutez notre balado avec Anna Greenberg, présidente et chef de la direction par intérim de Qualité des services de santé Ontario. [En anglais seulement]

Lire la transcription.

Article précédent Santé numérique : Transformation des soins et valeur ajoutée
Imprimer

1 comments on article "À la hauteur 2018 : Défis complexes"

Wanita Umer

I would like to ask that it be specified that the opioid overdoses happening are mainly due to illicit Fentanyl .There is a mounting stigma now attached to patients who need opioids to manage their pain.

I agree that licensing more long term care beds is a simplistic answer but it should be done in the short term to take pressure off the health system until long term plans are implemented.

Thanks for taking the time to share important topics.

Faire un commentaire

Nom:
Courriel:
Commentaire:
Ajouter un commentaire

Name:
Email:
Subject:
Message:
x

Aidez-nous à améliorer le système de santé pour tous les Ontariens

PARTICIPEZ À NOTRE PROGRAMME DE CONSULTATION DES PATIENTS, DES FAMILLES ET DU PUBLIC

Les patients, les familles et le public jouent un rôle essentiel dans le processus d’amélioration de la qualité des soins de santé


Man smiling

ABONNEZ-VOUS À NOTRE BULLETIN

La qualité des soins pour tous les Ontariens vous tient à cœur? Tenez-vous au courant de nos nouveaux programmes, rapports et infos

Health Quality Connect - Health Quality Ontario's newsletter - on an iPad and a cell phone