Skip to main content
Back

Blogue

Graphique Opioïdes et gestion de la douleur
Dr. Joshua Tepper and Dr. Irfan Dhalla

Les opioïdes et la gestion de la douleur

(Le vendredi 9 mars, à 13 h 30 HE, joignez-vous au Dr Joshua Tepper, PDG de Qualité des services de santé Ontario,, et au Dr Irfan Dhalla, vice-président, Analyse des données et normes, pour une séance de gazouillis sur la crise des opioïdes et la gestion de la douleur)

Lors d'une récente table ronde parrainée par Qualité des services de santé Ontario, le Dr David Juurlink, chef de la division de pharmacologie clinique et de toxicologie à l'Université de Toronto, a souligné qu'il n' y a pas une seule crise des opioïdes en Ontario, mais plutôt :

  • Une crise des surdoses et des décès dus aux opioïdes
  • Une crise de la dépendance aux opioïdes
  • Une crise des drogues illicites altérées
  • Une crise dans la prise en charge de la douleur chronique
  • Une crise dans l'allocation des rares ressources de santé
  • Une crise de l'équité en matière de santé concernant les populations autochtones

Regrouper tous ces problèmes pour les qualifier de " crise des opioïdes " est un peut-être un raccourci, mais cela masque aussi la complexité de la situation et nous fait courir le risque de ne pas traiter les nombreux problèmes qu'on doit résoudre ensemble.

Le Dr Juurlink a déclaré que, bien qu'il soit facile de blâmer les sociétés pharmaceutiques et leurs porte-parole qui ont persuadé les médecins de prescrire des opioïdes à volonté, il faut maintenant s'attarder sur la prise en charge des personnes qui vivent avec des douleurs aiguës ou chroniques et de celles qui sont dépendantes aux opioïdes.

Étant donné la complexité de la situation, fournir des soins de santé de haute qualité ne peut que se traduire par des avantages en cascade à tous les points de vue :

  • Faire une meilleure utilisation des traitements non médicaux pour soigner les douleurs aiguës et chroniques pour réduire le nombre de personnes qui consomment des opioïdes sur de longues périodes, ainsi que la quantité d'opioïdes prescrits sur ordonnance qui finissent par être utilisés à mauvais escient.
  • Prescrire des opioïdes à des doses plus faibles et moins longtemps pour les personnes qui en sont devenues dépendantes.
  • Demander aux gens comment ils utilisent les opioïdes avec compassion et sans les juger, afin d'identifier ceux qui ont des problèmes de dépendance et de leur offrir des soins fondés sur des données probantes.

Nombreuses sont les personnes atteintes de douleurs chroniques qui craignent d'être brusquement privées de leur médicament en raison de la publicité faite aux surdoses d'opioïdes et à la toxicomanie.

Aux angoisses des personnes qui souffrent de douleurs chroniques viennent s'ajouter celles des médecins qui craignent de subir des mesures disciplinaires ou de porter préjudice à leurs patients s'ils ne prescrivent pas les opioïdes de façon appropriée.

Qualité des services de santé Ontario est en voie de publier trois normes de qualité pour montrer aux patientes et patients et aux membres du personnel clinique ce en quoi consistent des soins de qualité pour les douleurs chroniques, les douleurs aiguës et la dépendance aux opioïdes. Ces normes s'inscrivent dans une stratégie provinciale exhaustive visant à endiguer " la crise des opioïdes ", cause de tant de souffrance et de décès.

Joignez-vous à nous sur Twitter à #HQOchat, le vendredi 9 mars, à 13h30 HE, lorsque nous animerons une discussion basée sur les questions suivantes. N'oubliez pas d'utiliser le mot-clic pour vos commentaires et réponses :

    1. En quoi la crise des opioïdes vous concerne-t-elle?
    2. Quel est le rôle des opioïdes dans la prise en charge des douleurs chroniques?
    3. Quels traitements non médicaux sont utiles dans la prise en charge des douleurs aiguës ou chroniques?
    4. Que pouvons-nous faire pour utiliser les opioïdes de façon plus sûre?
    5. Que pouvons-nous faire pour améliorer les soins fournis aux personnes en proie à des problèmes de consommation d'opioïdes et à celles qui risquent de faire une surdose?
Imprimer

1 comments on article "Les opioïdes et la gestion de la douleur"

Emil Demeter

I use opioid medication since year 2000 due bone marrow transplant.I need for to do same work around ..With out medication I just seat in sofa all day long I cannot move as I do if I take my oxyneo 40 mg at least 3 to 4 times a day .Now doktor just stop medication and give hydromorphone 18 mg 3 times a day...That medication doesn't work at all..I have headache stomach pain and more...So I just don't understand why oxyneo is no more in pharmacy and my doctor cannot prescribe anymore... I am 59 of age I cannot do anything I am all day with pain in my whole body..Thanks to my health care Ontario I will be until my end with pain...

Faire un commentaire

Nom:
Courriel:
Commentaire:
Ajouter un commentaire

Name:
Email:
Subject:
Message:
x

Aidez-nous à améliorer le système de santé pour tous les Ontariens

PARTICIPEZ À NOTRE PROGRAMME DE CONSULTATION DES PATIENTS, DES FAMILLES ET DU PUBLIC

Les patients, les familles et le public jouent un rôle essentiel dans le processus d’amélioration de la qualité des soins de santé


Man smiling

ABONNEZ-VOUS À NOTRE BULLETIN

La qualité des soins pour tous les Ontariens vous tient à cœur? Tenez-vous au courant de nos nouveaux programmes, rapports et infos

S’abonner
Health Quality Connect - Health Quality Ontario's newsletter - on an iPad and a cell phone