Skip to main content

Améliorer les soins grâce aux données probantes

La surveillance continue du glucose pour le diabète de
type 1

Recommandation du Comité consultatif ontarien des technologies de la santé

  • Le Comité consultatif ontarien des technologies de la santé recommande la prise en charge à même les deniers publics de la surveillance du glucose en continu chez les personnes atteintes de diabète de type 1 qui veulent bien utiliser le système de surveillance du glucose en continu la vaste majorité du temps et répondent à l’un des critères suivants ou aux deux :

    • hypoglycémie grave sans facteur précipitant évident, en dépit d’une utilisation optimale de l’insulinothérapie et du système traditionnel de surveillance de la glycémie;

    • incapacité de reconnaître ou de communiquer les symptômes de l’hypoglycémie

Lisez le rapport intégral du Comité consultatif ontarien des technologies de la santé

Nous vous remercions pour vos commentaires.

La période de commentaires du public pour ce sujet est terminée. Tous les commentaires seront pris en compte avant l'élaboration d'une recommandation définitive et sa publication sur cette page. Utilisez les onglets ci-dessous pour en apprendre davantage sur ce sujet et téléchargez les documents à l'appui provisoires, y compris le rapport d'évaluation complet. Pour être informé de la publication sur cette page de la recommandation définitive, abonnez-vous au bulletin de QSSO.



L'insuline est produite par l'organisme pour permettre au glucose (une source d'énergie) d'entrer dans les cellules du corps. Le diabète de type 1 est une affection qui fait que l'organisme produit peu ou ne produit pas d'insuline, entraînant l'accumulation du glucose dans le sang et pouvant causer des dommages importants. Les personnes souffrant de diabète de type 1 doivent prendre de l'insuline, au moyen d'injections ou d'une pompe à insuline, et surveiller leur glycémie plusieurs fois par jour. 

La surveillance continue de la glycémie consiste à insérer un petit détecteur sous la peau afin de mesurer la glycémie de la personne à quelques minutes d'intervalle.

Le diabète est considéré comme l'une des maladies les plus coûteuses pour le système de soins de santé. Le nombre estimé de personnes en Ontario qui sont atteintes de diabète de type 1 varie considérablement, soit entre 70 000 et 150 000. Le diabète de type 1 touche les personnes de tous âges et quel que soit leur sexe, mais il est le type de diabète le plus courant chez les enfants et les adolescents.

Notre examen de la recherche a démontré que les adultes atteins de diabète de type 1 qui ont utilisé des mesures de surveillance continue de leur glycémie ont demeurés dans leur plage cible un peu plus longtemps que ceux qui ont utilisé la méthode de surveillance traditionnelle (prélèvement au bout du doigt). Toutefois, il existait une incertitude quant à savoir si la durée des études était assez longue pour déterminer si cette période supplémentaire pendant laquelle ils ont demeurés dans leur plage cible a procuré des avantages à long terme sur le plan de la santé. En outre, bon nombre de patients adultes avec lesquels nous avons parlé qui ont utilisé des mesures de surveillance continue de leur glycémie ont déclaré qu'ils ne les avaient utilisées que périodiquement et qu'ils avaient eu plus souvent recours à la méthode traditionnelle.

Très peu de recherches sur la satisfaction des patients ont été réalisées avec des enfants et des parents d'enfants qui utilisent des mesures de surveillance continue de leur glycémie. Cependant, les parents d'enfants avec lesquels nous avons parlé nous ont raconté qu'ils vivaient beaucoup d'anxiété à l'égard de la glycémie de leurs enfants et de la possibilité qu'ils vivent de graves problèmes de santé à court et à long terme. Ils ont dit que la surveillance continue de la glycémie a permis de mieux contrôler le taux de sucre dans le sang et était efficace pour les prévenir si une intervention était nécessaire.

Le coût de la province afin de soutenir les personnes qui utilisent actuellement cette technologie pourrait être aussi faible que 8,5 millions de dollars sur cinq ans. Pour la rendre accessible aux personnes qui ne présentent aucun symptôme de faible glycémie (qui sont souvent inconscients que leur glycémie est faible), le coût grimperait à 82,5 millions de dollars sur cinq ans.


La surveillance continue du glucose pour le diabète de type 1 : Évaluation d’une technologie de la santé
octobre 2017


L’utilisation de ce site et l’interprétation de l’information ci-incluse sont assujetties d’importantes modalités et conditions. L’utilisation de ce site et de cette information est strictement interdite si ces modalités et conditions ne sont pas respectées.




Évaluation des technologies de la santé à Qualité des services de santé Ontario

Dans le cadre de notre principale fonction qui vise à promouvoir des soins de santé appuyés par les meilleures données probantes disponibles, nous utilisons des méthodes scientifiques établies pour analyser les données probantes pour une vaste gamme d'interventions en santé, notamment des tests diagnostiques, des appareils médicaux, des procédures interventionnelles et des interventions chirurgicales, des programmes de soins de santé et des modèles de soins. Ces analyses peuvent être éclairées et complétées par les commentaires d'un éventail de personnes, y compris des patients et des experts cliniciens, et servent de fondement au Comité consultatif ontarien des technologies de la santé pour formuler des recommandations visant à établir si les interventions du domaine des soins de santé devraient être financées par les fonds publics. L'ébauche des recommandations est publiée sur notre site Web aux fins de rétroaction. Le conseil d'administration de Qualité des services de santé Ontario approuve les recommandations définitives, qui sont ensuite partagées avec le ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l'Ontario. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter nos pages concernant l'amélioration des soins grâce aux données probantes.


RECEVOIR UNE NOTIFICATION LORSQUE NOS ÉBAUCHES DE RECOMMANDATIONS SONT ACCESSIBLES POUR SOUMETTRE VOS COMMENTAIRES

Inscrivez-vous à notre bulletin de nouvelles pour recevoir des notifications mensuelles lorsque nos ébauches de recommandations sont accessibles afin de soumettre vos commentaires

Inscrivez à notre bulletin

Aidez-nous à améliorer le système de santé pour tous les Ontariens

Participez à notre programme de consultation des patients, des familles et du public

Les patients, les familles et le public jouent un rôle essentiel dans le processus d’amélioration de la qualité des soins de santé

Claude Lurette et Kowsiya Vijayartnam, coprésidents du Conseil consultatif des patients, des familles et des personnes soignantes de Qualité des services de santé Ontario

Abonnez-vous à notre bulletin

La qualité des soins pour tous les Ontariens vous tient à cœur? Tenez-vous au courant de nos nouveaux programmes, rapports et infos

Sign Up for our Newsletter