Skip to main content

Améliorer les soins grâce aux données probantes

Dépression Clinique

Soins aux adultes et aux adolescents

Cliquez ci-dessous pour voir une liste de brefs énoncés de qualité et déroulez la page pour plus de détails.


Les normes de qualité sont un ensemble d'énoncés consis conçus pour aides les professionelles et professionels de la santé à savoir facilement et rapidement quels soins ils doivent fournir, compte tenu des meilleures preuves qui soient.

Consultez ci-dessous les énoncés de qualité et cliquez pour en savoir plus.


Énoncé de qualité 1 : Évaluation complète
Les personnes atteintes de dépression clinique ont accès à une évaluation complète en temps opportun.


Énoncé de qualité 2 : Évaluation du risque suicidaire et intervention
Les personnes atteintes de dépression clinique qui présentent des risques considérables pour elles ou d’autres ou affichent des symptômes psychotiques font immédiatement l’objet d’une évaluation du risque suicidaire et de mesures de prévention.


Énoncé de qualité 3 : Prise de décision partagée
Les personnes atteintes de dépression clinique décident avec les cliniciens du traitement le plus approprié, compte tenu de leurs valeurs, préférences et objectifs en matière de rétablissement. Elles ont accès à une aide à la décision qui les informe dans une langue qu’elles comprennent des effets anticipés, des incidences défavorables, des risques, du coût du traitement, ainsi que des délais d’attente prévus pour les options de traitement.


Énoncé de qualité 4 : Traitement après le diagnostic initial
Les personnes atteintes de dépression clinique ont accès en temps opportun à des antidépresseurs ou, si elles préfèrent, à une psychothérapie qui a fait ses preuves. Les deux traitements sont proposés en association aux personnes atteintes de dépression grave ou persistante.


Énoncé de qualité 5 : Thérapies complémentaires et autogestion
On propose aux personnes atteintes de dépression clinique des thérapies complémentaires et des stratégies d’autogestion qui peuvent être associées aux antidépresseurs ou à la psychothérapie.


Énoncé de qualité 6 : Observer l’adhésion et la réponse au traitement
Lorsque les personnes atteintes de dépression clinique commencent un nouveau traitement, elles sont mises en observation afin de détecter des signes ou une aggravation de la tendance suicidaire. Ces personnes voient leur fournisseur de soins au moins toutes les 2 semaines pendant au moins 6 semaines ou jusqu’à l’adhésion au traitement ou l’obtention des résultats recherchés. Puis, elles consultent au moins toutes les 4 semaines jusqu’à ce qu’elles entrent en rémission.


Énoncé de qualité 7 : Optimiser, modifier ou ajouter des thérapies
Les personnes atteintes de dépression clinique qui prennent des antidépresseurs sont mises en observation pendant 2 semaines afin de détecter de quelconques effets; passé ce délai, l’ajustement de la dose ou changement des médicaments peuvent être considérés. Si le traitement ne produit pas l’effet prévu après 8 semaines, sont offert d’antidépresseur différent ou supplémentaire, la psychothérapie, ou une combinaison d’antidépresseurs et la psychothérapie.


Énoncé de qualité 8 : Poursuivre le traitement aux antidépresseurs
On recommande aux personnes sous antidépresseurs qui entrent en rémission après un premier épisode de dépression clinique de poursuivre le traitement pendant au moins 6 mois après l’entrée en rémission. On conseille aux personnes qui connaissent des épisodes récurrents de dépression clinique, prennent des antidépresseurs et entrent en rémission de poursuivre le traitement pendant au moins 2 ans après l’entrée en rémission.


Énoncé de qualité 9 : Thérapie par électrochocs
Les personnes atteintes de dépression clinique grave ou qui résistent aux traitements ont accès à une thérapie par électrochocs.


Énoncé de qualité 10 : Évaluation et traitement en cas d’épisodes récurrents
Les personnes atteintes de dépression clinique qui sont en pleine rémission, mais éprouvent des symptômes de rechute, ont accès à une réévaluation et à un traitement en temps opportun.


Énoncé de qualité 11 : Sensibilisation et soutien
Les personnes atteintes de dépression clinique, leurs proches et leurs personnes soignantes sont sensibilisés et informés au sujet du soutien et des services d’urgence offerts en milieu communautaire.


Énoncé de qualité 12 : Transitions en matière de soins
Les personnes atteintes de dépression majeure qui transition d’un fournisseur de soins à un autre ont un plan de soins qui est mis à leur disposition et leur fournisseur d’accueil dans les 7 jours de la transition, et un calendrier de suivi est établi. Un rendez-vous est pris pour une consultation de suivi dans les 7 jours qui suivent un séjour à l’hôpital pour dépression clinique.

Qualité des services de santé Ontario tient à remercier les personnes suivantes pour leur contribution volontaire et généreuse de temps et d’expertise ayant permis de créer la présente norme de qualité :

Peter Voore (coprésident)
Directeur médical,
programme Soins ambulatoires et traitements structurés,
Centre de toxicomanie et de santé mentale

Pierre Blier (coprésident)
Professeur,
département de psychiatrie et de médecine moléculaire et cellulaire,
Institut de recherche en santé mentale,
Le Royal Ottawa

Anita Barnes
Neighbourhood Legal Services,
conseillère en situation de vécu

Debbie Bauer
Ergothérapeute,
The Resiliency Tutor

Marie-Hélène Chomienne
Médecin de famille,
Hôpital Montfort,
professeure et chercheuse clinique,
Université d’Ottawa

Rachel Cooper
Conseillère en situation de vécu,
Peer Initiatives Manager,
Stella’s Place

Michael Dunn
Directeur de la recherche,
éducation et amélioration de la qualité,
Association canadienne pour la santé mentale

Sonu Gaind
Chef de psychiatrie/directeur médical de la santé mentale,
Hôpital Humber River,
professeur associé,
Université de Toronto

Sonja Grbevski
Vice-présidente,
Activités cliniques,
Hôtel-Dieu Grace Health Care

Crystal Kaukinen
Infirmière praticienne,
Lakehead Nurse Practitioner-Led Clinic

Sidney Kennedy
Scientifique en chef/professeur,
Réseau universitaire de santé,
Université de Toronto,
Hôpital St. Michael

Paul Kurdyak
Directeur,
unité de recherche sur les résultats pour la santé de la population et l’évaluation du rendement,
Centre de toxicomanie et de santé mentale

Kathryn Leferman
Directrice du soutien à la décision,
Centre d’accès aux soins communautaires d’Érié St-Clair

Sandie Leith
Directrice des services cliniques,
Association canadienne pour la santé mentale – direction de Sault Ste. Marie

Paul Links
Président/chef,
département de psychiatrie,
St. Joseph’s Health Care,
Université Western

Vesna Milinkovic
Directrice,
Community Mental Health Services,
Fred Victor Centre

Pauline Pariser
Médecin en chef,
Taddle Creek Family Health Team,
directrice des soins primaires,
Réseau universitaire de santé

Chris Perlman
Professeur adjoint,
School of Public Health and Health Systems,
Université de Waterloo

Alicia Raimundo
Conseillère en situation de vécu

Raj Rasasingham
Directeur intérimaire,
formation postdoctorale,
Université de Toronto – Division de pédopsychiatrie,
psychiatre,
Hôpital Humber River

Neil Rector
Psychologue et chercheur scientifique principal,
Centre Sunnybrook des sciences de la santé,
professeur,
département de psychiatrie et science clinique psychologique,
Université de Toronto

Frank Sirotich
Directeur,
services de soutien communautaire,
Association canadienne pour la santé mentale

Andrew Wiens
Chef de division,
psychiatrie gériatrique,
Institut de recherche en santé mentale,
Le Royal Ottawa

Gillian Young
Gestionnaire clinique,
programme Soins ambulatoires et traitements structurés,
Centre de toxicomanie et de santé mentale

Ari Zaretsky
Vice-président,
Éducation et chef de psychiatrie,
Centre Sunnybrook des sciences de la santé, professeur associé,
Université de Toronto

Aidez-nous à améliorer le système de santé pour tous les Ontariens

Participez à notre programme de consultation des patients, des familles et du public

Les patients, les familles et le public jouent un rôle essentiel dans le processus d’amélioration de la qualité des soins de santé

Claude Lurette et Kowsiya Vijayartnam, coprésidents du Conseil consultatif des patients, des familles et des personnes soignantes de Qualité des services de santé Ontario

Abonnez-vous à notre bulletin

La qualité des soins pour tous les Ontariens vous tient à cœur? Tenez-vous au courant de nos nouveaux programmes, rapports et infos

Sign Up for our Newsletter