Skip to main content

Améliorer les soins grâce aux données probantes

Ménorragies

Soins aux adultes et aux adolescentes en âge de procréer

Cliquez ci-dessous pour voir une liste de brefs énoncés de qualité et déroulez la page pour plus de détails.


Les normes de qualité sont un ensemble d'énoncés consis conçus pour aides les professionelles et professionels de la santé à savoir facilement et rapidement quels soins ils doivent fournir, compte tenu des meilleures preuves qui soient.

Consultez ci-dessous les énoncés de qualité et cliquez pour en savoir plus.


Énoncé de qualité 1 : Évaluation initiale complète
Il faut relever en détail les antécédents des patientes présentant des symptômes de ménorragies et procéder à un examen gynécologique, un bilan sanguin complet et un test de grossesse (si une grossesse est possible) au cours de l’évaluation initiale.


Énoncé de qualité 2 : Prise de décisions partagée
Les patientes ayant des ménorragies obtiennent des renseignements sur toutes les options de traitement possibles et sont soutenues dans leur prise de décision éclairée à propos des traitements les plus appropriés pour elles, selon leurs valeurs, leurs préférences et leurs objectifs, y compris leur désir de demeurer fertiles.


Énoncé de qualité 3 : Traitements pharmacologiques
On offre aux patientes ayant des ménorragies le choix entre un traitement pharmacologique hormonal ou non hormonal.


Énoncé de qualité 4 : Biopsie de l’endomètre
Les patientes ayant des ménorragies qui présentent des facteurs de risque de cancer de l’endomètre ou d’hyperplasie endométriale se voient offrir une biopsie de l’endomètre.


Énoncé de qualité 5 : Échographie
Les patientes ayant des ménorragies qui sont soupçonnées de présenter des anomalies structurelles à la suite d’un examen pelvien ou qui ont essayé un traitement pharmacologique, mais qui n’ont pas noté d’amélioration importante de leurs symptômes, se voient offrir une échographie de leur utérus.


Énoncé de qualité 6 : Aiguillage vers un gynécologue
On doit offrir une évaluation initiale complète et des traitements pharmacologiques aux patientes ayant des ménorragies avant de les aiguiller vers un gynécologue. Une fois aiguillées, les patientes doivent être vues par un gynécologue dans les 3 mois.


Énoncé de qualité 7 : Ablation de l’endomètre
On offre aux patientes ayant des ménorragies qui ne souhaitent pas préserver leur fertilité l’ablation de l’endomètre. En l’absence d’anomalies structurelles, les patientes ont accès aux techniques d’ablation de l’endomètre non résectoscopiques.


Énoncé de qualité 8 : Ménorragies aiguës
Les patientes qui présentent des ménorragies non contrôlées bénéficient d’interventions permettant d’arrêter les saignements, de thérapies visant à corriger rapidement l’anémie grave et d’un rendez-vous de suivi en soins externes avec un professionnel de la santé durant ou immédiatement après leurs prochaines menstruations (environ 4 semaines).


Énoncé de qualité 9 : Dilatation et curetage
On ne fait pas de dilatation et de curetage aux patientes ayant des ménorragies, sauf si elles présentent des saignements non contrôlés aigus et que le traitement médical est inefficace ou contre-indiqué.


Énoncé de qualité 10 : Offrir l’hystérectomie
Les patientes qui présentent des ménorragies se font offrir une hystérectomie uniquement après une discussion consignée au dossier des autres options de traitement ou après l’échec d’autres traitements.


Énoncé de qualité 11 : Hystérectomie moins effractive
Les patientes ayant des ménorragies qui décident de subir une hystérectomie, optent pour la technique la moins effractive possible.


Énoncé de qualité 12 : Traitement des fibromes causant des ménorragies
On offre aux patientes ayant des ménorragies causées par des fibromes l’embolisation de l’artère utérine, la myomectomie et l’hystérectomie comme options de traitement.


Énoncé de qualité 13 : Troubles du saignement chez les adolescentes
Les adolescentes ayant des ménorragies font l’objet d’un dépistage des risques des troubles du saignement héréditaire à l’aide d’un outil d’évaluation structuré.


Énoncé de qualité 14 : Traitement de l’anémie et de la carence en fer
Les patientes ayant des ménorragies qui ont reçu un diagnostic d’anémie ou de carence en fer sont traitées avec l’administration de fer par voie orale et (ou) intraveineuse.

1

Évaluation initiale complète

Il faut relever en détail les antécédents des patientes présentant des symptômes de ménorragies et procéder à un examen gynécologique, un bilan sanguin complet et un test de grossesse (si une grossesse est possible) au cours de l’évaluation initiale.


Relever les antécédents détaillés et procéder à un examen physique contribuera à établir la cause des ménorragies, à orienter des recherches plus poussées et à guider les choix de traitement. L’évaluation initiale complète peut être effectuée dans le cadre de plusieurs consultations. Il n’est pas recommandé de demander systématiquement aux patientes de mesurer leurs pertes sanguines. Les ménorragies devraient être considérées comme un problème si la patiente croit que ces saignements affectent sa vie et son fonctionnement normal.

Les tests de laboratoire suivants ne devraient pas faire partie de l’évaluation initiale :

  • Test de la fonction thyroïdienne—Ce test ne devrait être effectué que lorsque les antécédents ou l’examen physique suggèrent une maladie thyroïdienne.

  • Bilan hormonal et bilan de ferritine—La prise de suppléments de fer peut débuter sans demander de bilan de ferritine. Le test de ferritine ne devrait pas être prescrit durant l’évaluation initiale, sauf si une carence en fer sans anémie est soupçonnée; consulter l’énoncé 14 pour connaître les indications de demande de bilan de ferritine.

  • Tests de dépistage des troubles de la coagulation—Ces tests ne devraient être envisagés que pour les patientes qui ont des antécédents de ménorragies depuis l’apparition des premières règles, des antécédents de saignements anormaux dans d’autres régions ou des antécédents familiaux de saignements anormaux et dont les résultats obtenus au moyen de l’outil d’évaluation des troubles de la coagulation sont positifs.

Pour les patients

Lors de la première consultation, votre médecin de famille ou une infirmière praticienne devrait vous poser des questions sur vos symptômes et comment ils affectent votre vie, procéder à un examen gynécologique et vous demander de faire des analyses de sang et d’urine.


Pour les cliniciens

Assurez-vous de relever en détail les antécédents et de procéder à un examen gynécologique, une formule sanguine complète et un test de grossesse (si une grossesse est possible) durant l’évaluation initiale. Les ménorragies devraient être considérées comme un problème si votre patiente croit qu’elles sont trop abondantes et qu’elles affectent sa vie et son fonctionnement normal.


Pour les services de santé

Assurez-vous que les systèmes, les processus et les ressources sont en place afin d’aider les cliniciens dans l’évaluation initiale complète des patientes ayant des ménorragies.

Indicateur de processus

Pourcentage de patientes ayant des ménorragies qui a déjà subi une évaluation initiale complète pour cette affection, incluant des antécédents détaillés, un bilan sanguin complet, un examen gynécologique et un test de grossesse (si une grossesse est possible)

  • Dénominateur : nombre de patientes ayant des ménorragies

  • Numérateur : nombre de patientes ayant des ménorragies qui se soumettent à l’évaluation initiale complète requise dans les 3 mois suivant leur première visite, incluant :

    • Antécédents détaillés

    • Bilan sanguin complet

    • Examen gynécologique

    • Test de grossesse (si une grossesse est possible)

  • Source de données : collecte de données locales

Remarque : L’indicateur peut être calculé comme un pourcentage global et en fonction de chacun des éléments énumérés.

Antécédents détaillés

Les antécédents devraient aborder ce qui suit :

  • Détails à propos des saignements

  • Présence de symptômes d’anémie et de carence en fer (p. ex., syndrome des jambes sans repos, perte de cheveux, fatigue)

  • Antécédents sexuels et reproductifs

  • Désir de demeurer fertile

  • Incidence sur la qualité de vie, y compris le fonctionnement social et sexuel

  • Symptômes suggérant que les saignements ont une origine systémique, comme une hypothyroïdie ou des troubles de la coagulation

  • Symptômes associés, comme des odeurs ou des écoulements vaginaux, des douleurs ou une pression pelviennes

  • Comorbidités telles que des tumeurs hormono-dépendantes, une maladie thromboembolique ou des problèmes cardiovasculaires qui pourraient avoir une influence sur les choix de traitement

  • Une liste des médicaments, y compris les médicaments sans ordonnance et les remèdes à base de plantes

  • Antécédents personnels ou facteurs de risque de cancer de l’endomètre ou du côlon (consulter l’énoncé 4 pour connaître les facteurs de risque de cancer de l’endomètre)

Aidez-nous à améliorer le système de santé pour tous les Ontariens

Participez à notre programme de consultation des patients, des familles et du public

Les patients, les familles et le public jouent un rôle essentiel dans le processus d’amélioration de la qualité des soins de santé

Claude Lurette et Kowsiya Vijayartnam, coprésidents du Conseil consultatif des patients, des familles et des personnes soignantes de Qualité des services de santé Ontario

Abonnez-vous à notre bulletin

La qualité des soins pour tous les Ontariens vous tient à cœur? Tenez-vous au courant de nos nouveaux programmes, rapports et infos

Sign Up for our Newsletter